AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue à Oxford, nous vous accueillons avec plaisir sur ce merveilleux forum, le thé Earl Grey et les speculoos offerts en prime ! • Toute l'équipe de TTR vous souhaite une Très Bonne Année 2011 !• Aidez-nous à faire connaître le forum en votant pour le top ! Cliquez sur les notes de la P.A ! TEAM WESTWICK •

Partagez | 
 

 Retour aux sources. [Pv Araon Fisher.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adam McLachley

avatar


MessageSujet: Retour aux sources. [Pv Araon Fisher.]   Mar 15 Juin - 21:27

Doucement je poussai la porte, comme je l'avais toujours fait. Elle ne grinça pas, j'avais l'astuce, il faut dire que je l'avais tellement franchie que je connaissais le moindre recoin de cet endroit. Rien n'avait changé, l'odeur fétide causée par le mélange d'alcool, de tabac et de crasse enveloppait toujours la pièce, d'un voile calme et apaisant qui signifiait « tout est normal. » Les tables et les chaises tombaient en ruine, les murs étaient sales et humides. Je fis un signe de tête rapide au serveur, et m'assis au comptoir, à ma place fétiche.
Cela faisait quelques mois que je n'étais pas revenu, ayant essuyé quelques petites altercations vous comprenez bien, je n'allais pas risquer ma peau à me montrer trop souvent. Malheureusement, je m'étais endetté dans tous les autres bars de la ville, et je n'avais plus le choix que de revenir « chez moi », dans le seul bar où je ne m'étais pas encore assez endetté pour oser y entrer.

« Bière, teuplaît'. » fis-je à l'adresse du serveur, regardant prudemment derrière moi, assurant mes arrières.

Aucun danger à l'horizon, pas de boloss de deux mètres de haut et cent cinquante kilos de muscles, je pouvais déguster mon breuvage miracle sans craindre qu'on m'interpella un peu trop fort.
Au final il n'y avait pas que l'endroit qui n'avait pas changé, j'étais moi aussi toujours le même. Fidèle à ma déprave et à mes habitudes de dépravés, j'avançais péniblement, ou plutôt je me traînais lamentablement. Loin d'éprouver des remords, ce n'était là que simples constatations, je bus une gorgée de ma mauvaise bière, pour me changer les idées, et cette vérité me sauta aux yeux : La première gorgée d'une bière est la plus délectable, le reste n'est que pisse de chameau. Fier de cet instant philosophique, j'attrapai un stylo sur le comptoir et inscrit ces belles paroles sur ma main, pour m'assurer de ne pas les oublier.

« La bière, ça active ma circulation mentale, ce qui me permet de réfléchir sur tout un tas de choses. C'est très bénéfique, tu sais. » lançai-je au serveur qui de toute évidence ne m'écoutait pas.

Un dernier coup d'oeil vers la porte, suivit d'un léger sursaut. Un visage familier venait d'entrer. Qui était-ce ? Je le voyais mal dans la pénombre, mais son allure et son assurance étaient loin de m'être inconnus. M'avait-il déjà vendu de la drogue ? Lui devais-je de l'argent ? Je ne m'en souvenais plus. Angoissé, je rabattis mon chapeau noir sur le visage, me tassai et baissai la tête, l'air de rien. Avec un peu de chance, je pourrais finir mon verre tranquille sans me faire remarquer. S'il venait me réclamer de l'argent, je n'aurais qu'à partir le plus vite possible en courant, en sautant par dessus la table du milieu, c'était jouable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araon Fisher
Tueur à Gage Obsédé
Fuyez ! Il va vous manger tout cru !
avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Sexe et Mort.

MessageSujet: Re: Retour aux sources. [Pv Araon Fisher.]   Jeu 24 Juin - 15:36


« - ‘ta*n ! Ca me fait ch*er ! »

Mouais, bon fallait s’en douter : enfant des rues : langage des rues. S’il était préoccupé ? Raté. Fâché ? Même pas. Araon n’avait pas vraiment besoin de raison pour débiter grossièreté sur grossièreté. Il sorti de la cabine téléphonique, fusillant au passage un passant effrayé par tant d’agressivité. Oyé Oyé brave gens, déguerpissez ! Mister Fisher est en train de râler. Quoique pas besoin d’annonce public, le gros de la masse l’avait compris. Et tandis qu’A. ruminait entre ses dents des insanités, la foule l’évitait. Comme si, tel la foudre, l’aura du jeune homme allait les foudroyer.

*. Maintenant qu’elle a annulé, je fous quoi moi ? *

Oui, voilà ce qui l’ennuyait. Noabella lui avait posé un lapin. Enfin, on ne pas véritablement appeler cela ainsi. Nous dirons qu’Araon s’est encore évaporé dans la nature pour un de ses contrats et que la belle n’a pas su le prévenir qu’on avait placé un shooting le jour où il était censé se voir. Et bien entendu, ce n’est qu’après avoir poireauter une heure dans le Southside, qu’A. avait pensé à lui sonner. S’il possédait un portable, il n’aurait pas ce genre de problème. Bon, mais voilà, le brun préférait crever que de s’acheter, je cite, une de ces conneries de machines à ondes. Restait plus qu’à se prendre une cigarette pour tenter de faire passer la mauvaise humeur. Tout en sortant son briquet de sa veste, Araon marchait vers le Northside. Si Noa’ ne savait pas le voir, il n’avait rien à faire chez ces riches qui lui tapaient sur le système. Un tueur à gage de mauvaise humeur rentrait au bercail. . .

Mais ce n’est pas tout ça, la soirée venait à peine de commencer, il n’allait quand même pas rentrer chez lui. En tant normal, Araon se serait mit à la recherche d’une jolie proie avec qui passer du bon temps. Seulement, aujourd’hui il n’était pas d’humeur à s’envoyer en l’air. Il était censé passer une soirée avec sa meilleure amie. Parfois, même le plus grand des c*nards aimait discuter amicalement. Dur à croire ? Vous pensez vraiment qu’on peut vivre que de sexe et de sang.

Bref, tirant sur sa cigarette, A. réfléchissait avec qui il allait bien pouvoir passer sa soirée. Edward et Noa’ était occupé par leur boulot. Alex passait sa soirée avec son père et sa mégère de meilleure amie. Et Maxence, lui, était en examen. Pas possible ! Il allait se retrouver seul. Bon, il n’avait plus qu’à se rabattre sur une de ces connaissances. Et c’est sur cette pensée qu’Araon poussa la porte du O'Donoghue's Pub. Une dizaine de tête se retourna sur lui, rien de d’anormale en somme. Il tira une dernière fois sur sa cigarette avant de l’écraser dans le cendrier de la table la plus proche. Le temps de serrer quelques mains et le barman l’apostropha depuis son comptoir.

« - Ca fait longtemps Araon. Je te sers quoi ? »
Un sourire en guise de bonjour, A. se dirigea vers le bar. C’est à ce moment-là qu’il remarqua le jeune homme au chapeau qui semblait avoir le nez dans son verre. Il l’avait déjà vu quelque part. Mais ce n’est qu’en asseyant à ses cotés que la pièce tomba : Un certain Adam. S’il se rappelait bien, ils avaient couché ensemble une fois où la bière avait coulé à flot. Reportant son attention sur le barman, le brun répondit à sa question.

« - Je bossais sur un dossier. Sinon une bonne bouteille et deux verres. »

« - J’ai un Château Léoville 2004 en cave. »
Araon répondit d’un hochement de tête et le barman déposa deux verres à vin sur le comptoir avant de se diriger en cave. Qui aurait cru qu’un pub miteux pouvait posséder de si bonnes bouteilles ? Mais pour les habitués de grands noms qui souhaitaient boire quelque chose de plus raffinés, il y avait quelques millésimes en réserve. Même si bien souvent il se contentait de bière de bien moindre qualité, A. vidait, de temps en temps, des bouteilles au prix exorbitant en compagnie de mafieux hauts placés. Toutefois, aujourd’hui la compagnie sera tout autre.

« - Tu te joins à moi ? Adam si j’ai bon souvenir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam McLachley

avatar


MessageSujet: Re: Retour aux sources. [Pv Araon Fisher.]   Sam 7 Aoû - 12:23

Je le savais bien, au fond, que c'était une mauvaise idée de revenir dans ce trous à rat. J'étais prévenu du danger permanent auquel je m'exposais au moment où j'y posais le pied, mais l'appel de la bière était plus fort que n'importe quel cassage de gueule. De toute façon, après une dizaine de verres, je ne sentirai rien. Mais je pouvais encore partir incognito. J'avalais d'une traite le reste de mon verre : on ne gaspille pas, quelle que soit l'urgence.

Dans deux minutes, je sortirai lentement d'ici sans que personne ne le remarque.

Je n'eus pas le temps de me lever que ce qui devait arriver arriva : l'individu s'installa à côté de moi. Fichtre, il était rapide. Me voilà coincé. Que faire ? Serrer les fesses et espérer qu'il ne me remarque pas. Après tout, j'étais d'une discrétion sans faille. J'essuyais les quelques gouttes de sueur qui commençaient à couler sur mon front. La place à côté de moi était libre, je pouvais toujours essayé de me déplacer discrètement.

A trois je me décalerai sur la chaise à côté. Un .. deux ... tr..

Cette fois, j'étais mort. Ce type venait de m'adresser la parole. De plus, il connaissait mon prénom. Un Château Léoville 2004 ? C'était un piège, il essayait forcément de m'appâter. Mon dernier espoir serait de faire comme si de rien n'était et refuser poliment ce verre avant de m'en aller. Ce n'était pas si difficile, après tout, j'avais un talent naturel pour la comédie.

« Hm, non, désolé...pas le temps. Occupé. Pas dispo. Doit rentrer. » marmonnai-je, sans le regarder.

Bien sûr que non, je n'avais pas peur. Seulement, je préférais éviter tout contact un peu trop brutal tant que je le pouvais.. Cela ne tarderait pas. Ce type allait sûrement me retrouver, il savait maintenant que je traînais à nouveau dans le coin. Autant en finir tout de suite. A force de collectionner les dettes, il fallait bien payer un peu. Et cette fois ci, ce serait forcément de ma personne.

« Bon heu écoute... je peux tout t 'expliquer. J'ai essayé de te rendre ton argent je le jure, mais j'arrivais plus à te trouver, et j'avais des dettes ailleurs alors forcément j'ai du payer... après je n'avais plus rien, et tu sais ce que c'est, la vie à Dublin, c'est pas rose tous les jours, le loyer atteint des prix exorbitants et quand on a un chat à charge, c'est encore plus de frais.. mais maintenant que je t'ai retrouvé, hin, on va pouvoir s'arranger. » Dans le feu de l'action, je me mis à lui tapoter l'épaule.

Il était plutôt agréable à regarder et je ne lui donnais pas plus que mon âge. Mais il m'était réellement impossible de me souvenir de son nom ni de ce qu'il avait pu me vendre. S'il avait assez de fric pour se payer une aussi bonne bouteille, ce n'était sûrement pas un de ces petits dealers que l'on trouve à chaque coin de rue. Au contraire, il n'était pas du tout le genre à se rabaisser à un si piètre commerce.
Perdu pour perdu, je me mis à remplir les deux verres que le barman avait apporté et soulevait le mien :

« On trinque ? A nos retrouvailles ? »

Et dire que j'avais prévu de me coucher à vingt et une heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araon Fisher
Tueur à Gage Obsédé
Fuyez ! Il va vous manger tout cru !
avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Sexe et Mort.

MessageSujet: Re: Retour aux sources. [Pv Araon Fisher.]   Mar 24 Aoû - 14:17

.
« Hm, non, désolé...pas le temps. Occupé. Pas dispo. Doit rentrer. »
Araon arqua un sourcil. Qu’est-ce qu’il baragouinait ? Encore un peu et il aurait cru qu’il était effrayé. Pourquoi ? Il n’y avait pourtant rien à craindre. A moins qu’il ai peu d’être saoul une nouvelle fois. Qu’à cela ne tienne, il n’y avait aucun risque. Aron avait ses règles et il s’y tenait. Ca lui donnait l’impression d’avoir encore un tant soit peu d’humanité. Et une d’entre elles spécifiaient bien ; on ne s’envoie pas en l’air deux foi avec la même personne. Enfin bref, peu importe la raison une chose était sûre : son excuse était bidon, il cherchait juste à se défiler. Et on ne pouvait pas dire qu’il le faisait avec brio’. Cela sonnait tellement faux que c’était téléphoné.

« - Oh, je vois ça. »
Araon arqua un sourcil et se retint de rire. Il ne se souvenait pas qu’il était si bizarre. Quoiqu’il faut dire qu’il ne se souvenait plus de grand-chose. L’alcool cela a aussi ses inconvénients. A. fixait toujours Adam, une lueur d’amusement dans le regard quand celui-ci se décida à se décoller de son verre. Pour un monologue assez. . . particulier.

Adam lui tapotait l’épaule comme pour souligner la fin de ses paroles. Araon, lui, se mordit la lèvre pour s’empêcher de rire. Il fut agité de quelques soubresauts mais réussi à se contenir. Adam avait vraiment l’air sérieux. Seulement, il semblerait qu’il se soit trompé d’homme. Ce n’est pas comme si A. était du genre à prêter de l’argent aussi riche soit-il. Il semblerait qu’il ne se souvienne plus de lui.

« - Tu ne te souviens pas de moi ? Je suis choqué là, moi qui pensais t’avoir fait passer une nuit de rêve. »
Araon avait peut-être réussi à ne pas éclater de rire mais pas à cacher son amusement. Celui-ci avait été plus que visible lorsqu’il avait parlé. Heureusement pour lui ce fut le moment que choisi le barman pour revenir avec le millésime. Il posa la bouteille sur le comptoir et commençant à la déboucher devant le regard experts du blond. A. regarda la bouteille avec une certaine envie. Ce vin avait l’air d’une pure merveille. Si ses souvenirs étaient bons, il a même figuré dans un classement.

« - Merci chéri. »

« - De rien vieux, mais arrête de me sourire ainsi tu me donnes la chair de poule. »
Araon rit brièvement tandis que le barman partit s’occuper d’autres clients non sans avoir envoyer un dernier clin d’œil. On ne le reverra plus, sauf peut-être pour commander une nouvelle bouteille. Le blond se retourna donc vers Adam qui, finalement, ne s’était pas décider à prendre ses jambes à son cou.

« - Tu vois Adam, pas de raison de s’inquiéter. Ton chat ne finira pas à la rue. »
A. passa une main dans ses cheveux, en un éternel tic et regarda son compagnon de soirée leur servir deux verres. Cela lui changera de la bière. Il prit son verre et l’entrechoqua avec son jumeau. Tchin

« - Avec joie. Et si tu me racontais un peu ce que tu devenus, histoire de te décrisper et de combler la conversation ? »
Il lui sourit légèrement amusé, avant de porter son verre à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam McLachley

avatar


MessageSujet: Re: Retour aux sources. [Pv Araon Fisher.]   Ven 27 Aoû - 20:10

C'est en portant le verre à mes lèvres que je me souvins de ces cinq bouteilles de champagne vides.

« - Tu ne te souviens pas de moi ? Je suis choqué là, moi qui pensais t’avoir fait passer une nuit de rêve. »

Et soudain, tout me revint. Notre cuite il y a quelques mois, dans ce même bar. Un comportement équivoque, des regards lourds de sens, un mal de crâne, de la fumée de cigarette, l'esprit embrouillé, une main sur la mienne, tant de facteurs environnants qui laissent place à une situation... inopinée. Non, c'était impossible, nous n'avions pas pu ... non, ce n'était pas moi, je n'étais pas attiré, jamais je n'aurais pu faire une chose pareille. Ma fierté en prit un coup. Voilà des mois que je doutais de ce genre de chose, que je craignais qu'un événement comme celui-ci se produise, et voilà que tous mes doutes revenaient et que toutes les explications que je pouvais inventer pour me rassurer de l'éventuelle attirance masculine que j'éprouvais ne tenaient plus la route. La vérité me sautait aux yeux, cette vérité là que je refusais d'admettre, que je rejetais tant bien que mal tous les jours. Merde, j'aimais aussi les hommes. J'avalais une gorgée de ce délicieux vin que je ne pourrais jamais me payer pour faire passer la nouvelle. Mais même le vin le plus cher n'y suffirait pas. Je regardais Aaron, son visage, ses mimiques, sa façon de se passer la main dans les cheveux, et je voulais partir en courant.

« Si, si ... je me souviens maintenant. Je t'avais pris pour quelqu'un d'autre, tu sais on est jamais à l'abris ici . . . » dis-je en observant l'attitude d'Aaron avec le barman, ce qui me donna une furieuse envie de gerber. « Hm.. dis moi... Aaron ? » chuchotai-je en m'approchant de son oreille, histoire d'être sûr de créer un diapason suffisant pour quelques oreilles indiscrètes. « C'était comment, tous les deux ? Fin je veux dire... tu sais, quoi... » En vérité je ne savais pas et que je craignais de le savoir.

Plus je l'observais et plus les détails de cette soirée me revenaient à en mémoire, ce qui n'arrangeait rien et me faisaient tourner la tête. Je me maudis intérieurement d'être un alcoolique, peut-être que si je n'avais jamais eu ce penchant pour l'alcool rien de tout cela ne serait jamais arrivé et je serais toujours un homosexuel qui s'ignore. Mais inutile de refuser de l'assumer, c'était trop tard, le mal était fait. Aaron paraissait décontracté et sûr de lui. Apparemment, cela ne semblait pas le déranger le moins du monde ce qui me mettait un peu plus mal à l'aise que je ne l'étais déjà. Calmement, je tentais de reprendre mon sang froid afin de répondre le plus normalement possible :

« Que suis-je devenu ? Je viens d'apprendre que je suis gay, allons, c'est pas déjà suffisant ? » Tchin, Aaron, si cela te fait plaisir.

Mais ce soir je n'étais pas d'humeur à trinquer, ni à fêter quoi que ce soit, surtout pas un coming out, je voulais rentrer chez moi, ou me taper la première fille qui passerait par là, après tout, c'était soigner un mal par un autre. Je me rendais compte qu'après tout, je ne connaissais rien de ce type, je ne savais pas réellement qui il était ni ce qu'il faisait là, aussi friqué soit-il dans un pub si miteux, d'ailleurs ça me foutait la trouille, tout ça.

« Parle moi plutôt de toi, après tout nous sommes intimes, maintenant.  Tu as l'air de plutôt bien t'en sortir dans la vie, à en juger tes goûts de luxe. Et puis, tu es le premier type avec qui ...» rajoutai-je sur le ton de la confidence.

A partir de ce jour, je fais voeux de chasteté, et après cette soirée, je promets de ne plus jamais toucher à une goutte d'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araon Fisher
Tueur à Gage Obsédé
Fuyez ! Il va vous manger tout cru !
avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Sexe et Mort.

MessageSujet: Re: Retour aux sources. [Pv Araon Fisher.]   Lun 30 Aoû - 20:23

.
Adam se rapprochait jusqu’à venir lui murmurer à l’oreille. Mais il ne fallait pas se tromper sur les intentions. Il s’agissait ici plus de confidentialité qu’une quelconque approche séductrice. Araon, lui regardait du coin de l’œil ce jeune homme qui semblait si chamboulé. Cela était-il si grave pour lui ? Tout était sûrement une question de mentalité. Pour certains coucher avec un homme est une question de préférence pour d’autre une aberration horrifiante. A. sourit cependant, amusé par sa demande. Une chose était sur, il était déstabilisé.

« - Attend tu veux quand même pas que je te raconte ? Si j’avais su que tu avais ce genre de penchant on aurait filmé. »
Le blond bu une gorgée de vin, savourant les arômes à leur juste valeur. Comme il s’en doutait, ce vin était délicieux. Il aurait pu le comparer à une sorte de nectar tombé du ciel si seulement il avait eu l’esprit poétique. Enfin, il mit sa dégustation de coté pour reporter son attention sur Adam. Il semblait s’être repris. Le choc de la nouvelle a dû être dur à avaler supposons. Supposition qui s’avéra exacte quand il reprit la parole. Oulala, ne déprime pas petit Adam, tu ne vas pas mourir. L’homosexualité n’a jamais tué personne. Araon lui adressa un sourire conciliant avant de répondre à sa deuxième question. Allez vieux, tu vas t’en remettre.

« - Tu sais, rien de bien compliquer. J’aime le vice, mais dans toute sa splendeur : les alcools et vin hors de prix, la beauté homme ou femme, la drague et puis le sexe surtout. Je suis juste une s*l*perie de riches qui s’assume et préfère les mauvais quartiers à l’hypocrisie de la superbe. Mais bon passons, j’suis pas ici pour épiloguer. »
Il était aussi un tueur à gage, gagnant ses millions sur des cadavres. Mais ça il n’avait pas à le savoir. D’ailleurs, il le fallait mieux. Il semblait assez craintif ainsi. Etais-ce un trouillard ? Fort peu probable. Si c’était le cas il ne trainerait pas dans ce genre d’endroit. Et dire que sur la dizaine de personnes présentes il devait être le seul à ignorer son passe-temps macabre.

« Et puis, tu es le premier type avec qui ...»

« - Oui, j’avais remarqué que j’étais ton premier mec. Mais pas de quoi être gêné faut bien un début en tout. »
Réponse dites avec naturel, espérant que cela lui permettre de relativiser. Araon reprit une gorgée de vin. La vie était pleine de surprise. Il y a à peine une heure il était d’une humeur massacrante. Noabella lui avait fait faux bond et il était prêt à cracher toute sa hargne sur le premier souffre douleur venu. Et maintenant, . . . Maintenant il jouait au psychanalyste avec un de ses coups d’un soir. Le tableau puait le surréalisme et pourtant le blond s’amusait comme il n’en avait plus eu le loisir depuis longtemps. Araon se sentait d’humeur charitable. Il était prêt à tenir compagnie à Adam jusqu’à ce qu’il avale la pilule, . . . tant que le vin coule à flot.

« - Et puis tu sais Adam, être bisexuelle n’est pas une maladie. T’es pas le seul à être dans le cas, on est des milliers. Faut juste assumer, et ça, ça viendra avec le temps. En attendant, tu n’as qu’à boire pour digérer. Et t’inquiète pas je te sauterai pas dessus. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour aux sources. [Pv Araon Fisher.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources. [Pv Araon Fisher.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
With or without you :: Northside :: O'Donoghue's Pub-
Sauter vers: