AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue à Oxford, nous vous accueillons avec plaisir sur ce merveilleux forum, le thé Earl Grey et les speculoos offerts en prime ! • Toute l'équipe de TTR vous souhaite une Très Bonne Année 2011 !• Aidez-nous à faire connaître le forum en votant pour le top ! Cliquez sur les notes de la P.A ! TEAM WESTWICK •

Partagez | 
 

 Alyne Lonrae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alyne Lonrae

avatar


MessageSujet: Alyne Lonrae   Mar 10 Aoû - 19:18

ALYNE Aly’ LONRAE


© CoO°*
Bon… J’aurais pu vous blablater toute ma vie de différentes façons : Dans un journal intime mais c’est trop gamin pour mon âge. A la troisième personne, mais je ne suis pas César ou du moins je ne pense pas. J’aurais pu aussi demander à un ami, mais ce serait le déranger pour rien. Le top aurait été de vous raconter tout ça sous forme d’interview, mais je ne suis pas encore assez célèbre… Qui sait, un jour peut-être, on parlera de la petite comptable de la radio qui trafique les impôts de sa patronne… Bref.
Je m’appelle Alyne Lonrae, j’ai eu 22 ans le 28 février. Et dire que si j’étais née un jour plus tard, je n’aurais que 5 ans… Je vis à Dublin ( j’y suis née d’ailleurs ) dans un petit studio sympa et trop mignon. Les murs étouffent sous les photos de Mickey, Minnie, Donald, Hercule, Ariel,… Vous l’avez compris, je suis une droguée de Mr Disney. Il y a juste un intrus dans la maison : Kermit. Oui bon, je l’adore aussi, je n’y peux rien.
Je travaille dans la même boite qu’Alex, mon meilleur ami ( Kiwi étant mon deuxième meilleur ami ). Il se fait toujours emmerdé par des ahuris, ici. Même par son patron. Ils m’énervent tous. Alors j’agis avec ce que j’ai, c’est-à-dire un diplôme d’assistante comptable. Comme ma « patronne » et son service « d’enfer » sont totalement gourdes, ben je trafique deux trois petits trucs par-ci par-là… Mon « erreur » favorite, ce sont les impôts. Aah, c’est un régal que de voir la tête outrée de mes collègues qui devront vider leurs poches d’environs mille euros… 2000 pour « Monsieur » et « Madame »… Chacun, bien sûr. Ah, je ne vous avais pas encore dit que le patron d’Alex et la chef de l’équipe comptable étaient mariés ? Voilà qui est fait. Ils se sont bien trouvés, ces deux-là. Quand je les regarde, j’ai toujours l’impression d’être face à la tante de Cendrillon ( chiante, égocentrique et rabat-joie ) et de Frollo ( Répugnant, cruel et antipathique )
Je vous avais dit que j’aimais bien les Disney ?
A part ça ? Euh… Je suis célibataire. J’ai bien eu une aventure, mais ça a cassé. Alors je me console dans les bras de mon Kermit. Le prochain devra malheureusement lui faire de la place.
Le caractère… le caractère… Je suis sympa, sociale, gentille, rendant service, géniale, et surtout modeste. Non, en fait j’ai un fort caractère et je suis une véritable mère poule. Vous devriez voir comme je rabats les oreilles à ce pauvre Bastien… Alex et Kiwi sont habitués. Ils se disent peut-être que si je suis énervée, je ne ferai plus de tiramisu… Je n’aime pas me vanter, mais je suis une véritable professionnelle. Le Mythique, au speculoos, à la fraise,… Demandez-moi celui que vous voulez. Le seul qui pourrait me dire qu’il est infecte, c’est Araon. Oui, le bad boy coureur de jupons. Je le déteste, mais je suis condamnée à le voir : Il sort avec Alex. Grrr. S’il travaillait dans la boîte, c’est 100 000 euros d’impôts que je lui mettrais.
Pour le reste ? …
… Suspense.

Alyne ( du groupe With or Without you )

( Où sont-ils tous partis ? )



© CoO°*
« Nous voilà dans de beaux draps ! Coincés entre les flics et les rails du tram ! C’est tout de même incroyables que ces andouilles n’arrivent jamais à l’heure ! »

«  Du calme, Aivaninounet. A force de crier, tu vas alerter les fauves. »

« - Que je me calme ?! Alyne, la police va nous arrêter, c’est fini, c’est cuit, c’est mort ! Tout ça parce que tu ne voulais pas t’en aller ! Je l’avais prévenue que c’étaient des rigolos, mais Mademoiselle pour changer, n’en a fait qu’à sa tête !! »

«  - Ok, ok… J’ai peut-être fait une boulette… »

Prenant un air boudeur à l’idée d’avoir tort, la jeune fille soupira d’épuisement. Cachés entre le rayon chips ( Que-dis je ? Derrière le rayon « Crisp » ) et le spécial Haribo, Alyne et Aivan auraient cette fois du mal à échapper à la police. Ils étaient venus passer un deal avec un toxicoman un peu dérangé, qui apparemment, s’est décommandé au dernier moment. La jeune fille passait sa main dans ses cheveux quand elle aperçut un agent s’approcher dangereusement. Elle se leva directement, assomma l’homme et le ramena dans la « base secrète ». Mode panique activé, Aivan était au bord de l’arrêt cardiaque.

« - Mais tu es cinglée ! »

« - Oh, ne me casse pas les oreilles. J’ai une idée »

« - Tu… Tu vas le prendre en otage ?? »

«  - Mais non, grande gourde. Enfile son uniforme, moi je vais faire le guai. Et sans commentaires ! »

Alyne entendit tout de même quelques ronchonnements discrets, mais n’y prêta guère attention. Elle connaissait maintenant Aivan depuis plus de deux ans, elle s’est donc habituée à ce genre de détails. Il avait beau râler, lui faire la morale et être au top palmarès des personnes les plus maniaques, elle l’adorait son Aivan. Un gars sensible comme il n’en existe plus. Quand il eut terminé, elle se retourna pour admirer le résultat plutôt convainquant, soit dit en passant. Alors que monsieur l’officier prenait la pose, Alyne jeta un dernier coup d’œil par-dessus le rayon, avant de revenir près d’Aivan. Aussi vite qu’elle le put, elle lui décocha un direct du droit. Le nez en sang , le nouveau policier n’apprécia guère.

« - Tu es folle ?! »


«  - Si on te demande, tu as su capturer la fille mais l’autre petit c*n s’est échappé. Maintenant, passe-moi les menottes, récite mes droits et en avant toute. Des questions ? »

Aivan se contenta de hausser les épaules et de soupirer profondément. Et pourtant, il s’exécuta. Elle a beau avoir des idées complètement saugrenues, la plupart marchent assez bien. Il menotta Alyne et revint près des autres policiers, la peur au ventre.

« - Hem… J’ai attrapé la fille mais l’autre s’est échappé »

« - T’inquiètes, on s’en occupe, répondit un de ceux-ci. Emmène celle-là au commissariat, Richard. »

Et ils partirent en direction de leur ancienne planque. Les deux falsificateurs se réjouissaient de voir la sortie et pourtant… Ils se souvinrent d’un hic.
Le véritable agent Richard était à moitié nu derrière le rayon Haribo. Les deux délinquants se regardèrent, et filèrent en vitesse alors qu’entre temps, les messieurs en bleu s’étaient rendus compte de leur baratin. Enfin dans la rue, Aivan aperçut la voiture de Sam au coin de la chaussée. Ils coururent aussi vite qu’ils le purent et montèrent dans le véhicule qui échappa de justesse aux hommes de l’ordre.
Au volant, Sam fut sérieux pendant les premières minutes du trajet. Après tout, il s’agissait de ne pas se faire rattraper. Dans l’art de la fuite, il ne se débrouillait pas trop mal. La police semée, Sam éclata de rire en se rendant compte de la dégaine de ses coéquipiers, pendant que ceux-ci reprenaient encore leur souffle.

« - Eh ben, moi qui me demandait ce que vous foutiez, je commence à comprendre. Vous aimez tant que ça jouer au chat et à la souris avec les policiers ? »

«  - Sam, imbécile, ce n’est pas drôle ! Aivan, où sont les clés des menottes bon sang ?! »

« - … Oups »

La jeune fille soupira de fatigue et ne chercha même pas à se libérer. Après une journée pareille, vingt minutes menottée, ce n’était plus rien.

« - Tout de même… Vous êtes barjos, vous deux. »

«  - Et tu ne sais toujours pas à quel point, partenaire… »

Et ils filèrent au loin, hilares. Ils avaient encore vaincus.

***


« - Tu as terminé, Alyne? Il va falloir partir… »

C’est hésitant que j’avais franchi le seuil de la porte interdite. Alyne était recroquevillée sur l’appui de fenêtre, la tête écrasée contre la vitre. Elle fixait le paysage d’un regard vide, si vide que cela me mettait mal à l’aise. Elle tourna lentement la tête dans ma direction, acquiesçant d’un presqu’imperceptible signe de tête. Je lui fis un sourire, destiné à remettre un peu de couleur dans l’air. Malheureusement, il était aussi terne que la pièce elle-même. Il y a quelques temps, ici était comme ma deuxième maison. A présent, je m’y sens mal, j’étouffe sous le poids de ce mal-être. Et ce, aujourd’hui plus que jamais. Plus de couleur, plus de gaité, ou de rires comme elle était la seule à pouvoir faire. Tout ce qui reste ici, c’est une robe noire à la fenêtre, de la souffrance et de la tristesse. Beaucoup, beaucoup de tristesse.
Et tout ça me rend malade à crever.

« - Dis, si je n’avais pas été là, tu crois qu’il ne serait pas mort ? »

Et les larmes recoulèrent. Elles commencent à prendre leur aise, ces garces. Je mordillai ma lèvre pour ne pas céder à mon tour, et m’approchai doucement d’Alyne pour la prendre dans mes bras. Je passai ma main dans ses cheveux, seul signe de consolation que je pouvais lui apporter en cet instant.

« - Je crois que tout le monde se pose la même question, mon cœur. Mais une chose est sûre : Ce n’est pas ta faute. En aucun cas. »

Non, ce n’est pas ta faute… C’est juste qu’on avait pas eu de chance.


***


Après avoir fait sa sieste quotidienne, Sam se réveilla, toujours aussi fatigué. Il passa une main dans ses cheveux en bataille et bailla à s’en décrocher la mâchoire. Il s’étira, sortit de sa chambre pour se diriger à son bureau. Il vit Alyne, assise sur le divan, qui avait su résoudre le problème du jour : Laisser tomber « Rox et Rouky » pour le tromper avec « Oliver et compagnie ». Sam sourit à l’image du petit chaton trouvant pas à pas sa place dans la grande ville qu’est New York. Retournant à ses occupations, le jeune homme alluma son portable pour vérifier leurs prochains rendez-vous d‘une flemme apocalyptique. Cela fait maintenant un peu plus de deux ans que Sam, Alyne et Aivan se connaissent. Et cela fait un peu moins d’un an qu’ils ont ouvert un petit commerce de produits illicites, histoire de « passer le temps » comme ils disent. Sam faisait importer la drogue directement d’Amérique du sud, et la vendait au plus offrant. Mais depuis quelques temps, les affaires étaient au point mort. A croire que tous les drogués du quartier avaient pris de bonnes résolutions. Très vite lassé, le jeune homme alla s’installer à côté d’Alyne et alluma une cigarette.

« - Tu ne sais pas aller fumer ça ailleurs? Ca m’incommode »

« - Oh, chérie, tu ne vas pas encore me faire la morale sur les dangers du tabac… J’ai beau t’adorer, c’est lassant à la fin. »

Alyne sourit en coin en prenant la cigarette de son coéquipier et l’embrassa. Sam avait les yeux ronds devant une telle surprise. S’il s’était attendu à ce qu’Alyne l’embrasse un jour, il aurait plutôt vu ça dans un siècle ou deux, même si c’était loin de lui déplaire.

« - C’est ta façon de me dire « Sors avec moi » ? »

« - Je ne compte pas te le demander, je suis bien trop fière »

« - Alors : veux-tu sortir avec moi ? »

La jeune fille regarda le dealer dans les yeux, d’une manière telle à le faire chavirer. Celui-ci posa son front contre le sien, en prenant sa tête dans ses mains. Quand il approcha ses lèvres des siennes, Alyne porta la cigarette à sa bouche. Décontenancé, Sam leva un sourcil sans pour autant bouger d’un iota. Recrachant la fumée, Alyne écrasa la dose entière de nicotine dans le cendrier, et retourna à son dessin animé.

« - Je comprends pas comment tu peux fumer, c’est immonde. »

« - T’es dure, dit-il un sourire aux lèvres.

« - Aurais-je raté quelque chose ? Aly’, rassure-moi chou, tu t’apprêtais à lui passer un savon, c’est ça ? »

Attiré par l’ambiance que mettaient les deux adolescents, Aivan rejoignit le salon, l’air jubilant, croyant Alyne en train de jouer à la maman (une énième fois… ). Si Aivan jouait à la perfection le rôle du petit frère, Alyne endossait sans aucune hésitation celui de la mère. Sa manière de mettre ses mains sur ses hanches pour les engueuler faisait bien rire le petit protégé. Déçu que ce ne soit qu’une fausse alerte, le retardataire alla s’asseoir, les pieds trainants. Sam ébouriffa les cheveux de ce dernier, ayant compris sa déception maligne. Mine de rien, tel un gosse, Aivan saisit un coussin et le lança à la tête de son agresseur. Riant aux éclats, les deux garçons donnèrent lieu à une véritable bataille de polochons où Sam prit le dessus, comme d’habitude. Et comme d’habitude également, il reçu un deuxième coussin à la figure, Alyne s’était jointe à la course. Tous mangeaient des plumes, tous en faisaient manger. Alyne mit sa main dans celle de Sam. Sam sourit aux éclats.

***

On dit toujours qu’il faut faire des c*nneries pour savoir qui on est. La formulation est débile, mais c’est tout à fait ça. Il m’a fallu du temps pour me trouver, du temps et des c*nneries. Si ma bêtise a été grande, elle n’a pas été sans reste…
Je revenais d’une sortie avec Alex et Kiwi, mes deux meilleurs amis. Ils étaient encore ensemble à l’époque, mais ils ont rompu au bout de deux ans. Je ne vais pas m’étendre sur leur vie privée, ils sont assez grands pour vous la raconter eux-mêmes. La seule chose que je me permets de dire est que Bastien ( le père d’Alex ) est génial, du moins aussi génial que mes deux amours. Ils sont à croquer. Je les considère comme mes petits frères mais de part mon comportement mère poule, certains racontent que je les prends pour mes fils. C’est un point de vue.
Quand j’entrai dans le studio, j’entendis les bruits de fond que faisait ma mère avec un nouveau Patrick ( Patrick c’était le libraire ). Ma mère est prostituée, aussi bien pendant son temps libre qu’à ses heures de service. Je crois qu’en fait, elle a été très affectée par la mort de mon père et qu’elle éprouve toujours un certain mal-être. Noah Lonrae était le pilier de notre famille. Pour maman, c’était son incroyable mari. Pour moi, c’était l’homme le plus fabuleux du monde. Un homme en qui vous donniez entièrement confiance.
Mais il est mort. Percuté de plein fouet par un camion qui ne sait pas à quoi servent les limitations de vitesse. La voiture a fait une série de tonneaux, accroché d’autres voitures pour terminer sa course dans un arbre. Quand on appris la nouvelle avec maman, nous avions été toutes deux bouleversées. Apparemment, il n’y a que moi qui m’en suis sortie.

« - Je suis rentrée, maman »

Je sais, le moment était mal choisi et c’était tout ce que je voulais. Qui sait, Monsieur 20 billets aurait peut-être eu l’amabilité de dégager. Mais aucun d’eux ne m’avait prêté attention. A l’allure où elle allait, ça aurait pu être mon cent quatorzième beau-père. Je m’étais servie un verre de limonade fraiche quand j’eus une idée diabolique ( le genre de c*nneries dont je vous ai parlé tantôt ). Je m’étais postée derrière la porte de maman lorsque je dis bien fort :

« - Au fait, y a Patrick qui a laissé un message sur le répondeur. Il te demande si c’est toujours ok pour le « diner » de samedi… »

Là, plus rien. J’étais retournée dans le salon, mine de rien. J’entendis une porte claquer et des pas détruire les marches d’escalier. Ils s’engueulaient, pas de doutes. Quand les deux adultes déboulèrent dans la pièce, je fis remarquer ma présence une seconde fois.

« -Noon ! Pas le pâtissier, t’as pas pu me faire ça ! Et où vais-je aller chercher mes éclairs au chocolat maintenant… »

La machine à dessert me lança un regard foudroyant, tout en faisant trembler toute la maison en claquant la porte. Salut Patrick…
A peine fut-il parti que ma mère fondit en larmes. J’y étais peut-être allée un peu fort…

« -Pourquoi tu as fait ça Alyne?! C’est la seule façon pour moi d’oublier… »

« - Tu veux dire que pour oublier papa tu dois t’envoyer en l’air à longueur de journée ? Eh bien c’est du propre… »

« - Ton père me comprendrait ! »

« - Mon père te comprendrait mais ton mari serait choqué. »

Oui, mon père t’aurait pardonné car à mes yeux, il voulait être un exemple de pardon, de compréhension et d’exemple. Mais je ne suis pas idiote : quel homme apprécierait de voir sa femme se pervertir et vendre sa peau au premier venu ? Il n’en fallut pas plus pour que ma mère me colle une baffe et monte dans sa chambre. En grimpant les escaliers, elle titubait presque et s’accrocha à la rambarde. Sa main ne cessait de trembler. Il m’arrive parfois de ressentir la même sensation. Tant que je n’arrive pas à son point… Ma mère divague pour un rien. Elle fait comme si je n’existais pas et se moque de Noah. J’en ai marre, plus que marre.
Allez, partons voir les copains.


***


Hôpital, 3h45. Collée à la vitre d’une salle de réanimation, Alyne est en pleurs, sa mère est en train de mourir. Alex et Kiwi sont à ses côtés. Pour ne pas faire de compromis, Sam et Aivan sont restés dans la voiture.

« - Heure du décès : 3h46. C’est terminé… »

La jeune fille se jeta dans les bras de ses deux amis. C’est terminé, oui, c’est si facile à dire pour ce chirurgien qui terminait sa journée de travail… Mais tout ce qui se passe est beaucoup plus lourd que cette simple phrase.
C’est terminé les engueulades mère/fille. Malgré les disputes quotidiennes, sa mère avait pourtant essayé de changer, pour le bonheur de sa fille. Difficilement, elle avait dit adieu à sa vie de débauche et essayait de se trouver un petit boulot correct.
C’est terminé les rares soirées passées ensemble. Depuis quelques temps, le contact était revenu un temps soit peu chez les Lonrae… Ca aussi c’est terminé.
Terminé, les repas à deux…
Terminé, les moments où l'on s’échangeait des souvenirs…
Terminé, sa mère est morte. D’un truc dont elle n’avait jamais entendu parler. Elle est morte de la maladie d’Huntington.
Quand le médecin s’avança vers Alyne, la jeune orpheline tenta de ne pas s’écrouler au sol.

« - Pourrais-je vous voir un instant, mademoiselle? »

Alyne se décrocha d’Alex et Kiwi, les yeux plein de larmes, et suivit l’homme dans son cabinet. Dès qu’elle le put, elle s’assit sur la chaise en face du bureau de l’homme en blouse blanche, qui lui était resté debout à ses côtés. Assieds-toi, tu me donnes le vertige…

« - Je suis sincèrement désolé pour votre mère. La maladie la rongeait déjà depuis des années. La drogue, l’alcool et le tabac n’ont fait qu’accélérer le processus mais l’issue aurait été la même car il n’y a pas de remèdes existants… Cette maladie nous confronte également à un autre problème. »

« - Un autre problème ? »

La voix d’Alyne n’avait jamais été aussi peu confiante. On lui avait pris son père, sa mère venait de disparaitre et il y aurait un autre problème? La jeune fille chipotait vigoureusement à une de ses mèches de cheveux, baissa la tête car elle avait peur de ce qui allait suivre. Et le regard fuyant du médecin ne l’a rassurait guère.

« - La maladie d’Huntington…est héréditaire. Il se peut que vous l’ayez également contractée… »

« - Merci, j’avais cru comprendre. »

Alyne prit sa tête dans les mains, le cœur au bord des lèvres. L’origine de ces tremblements est donc plus compréhensible à présent. Et cela mènera à la même fin… Elle se leva et se dirigea vers la porte du cabinet. Ebahi, le médecin la rejoignit.

« - Vous devriez faire le test, il n’est pas encore certain que vous en soyez victime ! Fixons un rendez-vous et… »

« - Non, je ne veux rien savoir. Laissez-moi. »

La jeune fille fit un geste de la main pour faire comprendre que la discussion était close. Posant sa main sur la poignée de porte, Alyne s’apprêtait à ouvrir quand sa main se mit à trembler. Terrorisée à l’idée de la réaction de l’homme, elle se retourna en vitesse vers ce dernier. Celui-ci paraissait mal à l’aise et dépité par le comportement de la jeune fille.

« - Ceci n’est pas raisonnable, mademoiselle… »

«  - Ecoutez, je ne ferai pas ce test ! Je ne veux rien savoir et mes proches n’en sauront rien également ! Et si vous leur touchez un mot à propos de cette quelconque possibilité, je vous fais griller au barbecue et vous fait passer pour du bœuf auprès de mes invités ! »

Et elle partit, sans demander son reste.

***

A suivre...


©  CoO°*

En cours...


Dernière édition par Alyne Lonrae le Sam 4 Sep - 23:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Allen Jenzell

avatar


MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mar 10 Aoû - 19:22

ALYYYYYYYYYYNE *_*
Re-bienvenue
Et choix d'ava vraiment original !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabella Manchinelli
Jolie Petite Fleur
Qui peut piquer cependant...
avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Etudiante / Droit

MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mar 10 Aoû - 19:23

    Bienvenue tongue
    et bonne chance pour la suite de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jodie Anderson

avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Métier / Etudes

MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mar 10 Aoû - 19:34

Welcoooome, meilleure amie d'Alex : D
(Mon T-shiiiiirt! )
Courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mar 10 Aoû - 20:57

Oh Gooosh Nora Jones

Re-rebienvenue ma chérinoue!
Revenir en haut Aller en bas
Caliban O'Brien
▌Taliban •
Dealer au grand coeur (à mi-temps)
avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Etudiant en médecine, traficant de drogues en option

MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mar 10 Aoû - 21:57

Ahahaha, Flash ! : D

Welkom

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


    Should I go forwards or backwards •
    Night turns to day • And I still get no answers •
    Just a whisper, whisper, whisper, whisper
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyne Lonrae

avatar


MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mer 11 Aoû - 10:55


Merci à tous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araon Fisher
Tueur à Gage Obsédé
Fuyez ! Il va vous manger tout cru !
avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Sexe et Mort.

MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mer 11 Aoû - 10:56

.

Alyne, JE TE HAIS !

[ Mais pas toi hein flash. Toi, je t'aime, je t'aime, je t'aime ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bastien S. Printer
La voix, tais toi ! ♦ Grossier moi ? Mais non. . .
avatar


MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mer 11 Aoû - 11:01

.

Chérie, Sacha Stanislas Hamtaro II va être content de te voir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Printer
Polyglotte désaxé • Parle cafetièrelais, imprimelais, réfrigirateurlais, ..
avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Secrétaire à la radio

MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mer 11 Aoû - 13:43

Mon alynounette =D te voilà enfin !

*cours car il va se faire taper dessus pour le surnom idiot..*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyne Lonrae

avatar


MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mer 11 Aoû - 16:47


Araon, cours vite avant que je ne t'étripe ! ( Spidounet, toi c'est pour te faire un calin <3 )

Bastien, n'oublie pas de t'occuper de Sacha Stanislas Hamtaro II sinon... tu sais ce qui t'attend gros gourmand * niark niark *

* Le rattrape, le décoiffe et lui fait un gros bisou * Mon ALex !! Je ferai comme si je n'avais pas entendu pour cette fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mer 11 Aoû - 22:28

Ce forum est une secte qui contient plusieurs sectes.

Amen xD
Revenir en haut Aller en bas
Lestat Mike Giver

avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Médecin Légiste

MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mer 18 Aoû - 16:41

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward H. Fitzalan-Howard
▌Eenzaam Hond •
Chien maniaco-dépressif, alcoolique et solitaire
avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Noble dépravé à temps plein

MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Dim 5 Sep - 22:06

Encore une fiche qui promet d'être hyper longue .. xD

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Spoiler:
 

    I'm a creep
    I'm a weirdo.
    What the hell am I doin' here?
    I don't belong here.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araon Fisher
Tueur à Gage Obsédé
Fuyez ! Il va vous manger tout cru !
avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Sexe et Mort.

MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Dim 5 Sep - 22:07

.

Je ne sais pas de qui elle tient . . . (aa)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andy I. Smith
Futur acteur célèbre
En attendant, glandeur professionnel
avatar


MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   Mar 7 Sep - 21:49

Bieeeenvenuuuue!!! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alyne Lonrae   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alyne Lonrae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Alyne Roxy [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
With or without you :: Like an Irish Coffee :: •- Présentations-•-
Sauter vers: