AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue à Oxford, nous vous accueillons avec plaisir sur ce merveilleux forum, le thé Earl Grey et les speculoos offerts en prime ! • Toute l'équipe de TTR vous souhaite une Très Bonne Année 2011 !• Aidez-nous à faire connaître le forum en votant pour le top ! Cliquez sur les notes de la P.A ! TEAM WESTWICK •

Partagez | 
 

 Let's take a drink... } PV June

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nolan A. Luessen

avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Sans Emploi

MessageSujet: Let's take a drink... } PV June   Lun 23 Aoû - 16:16



    3 : 07 PM .
    Je venais tout juste d'ouvrir mes yeux. Je n'étais pas étonné quand mes yeux s'ouvrir sur la fenêtre où la pluie glissait sur la vitre. La pluie était devenue ma routine depuis le jour de ma naissance, et probablement que je mourrai avec. Mais contrairement à Seattle, j'aimais cette ville : vivante, conviviale, où les filles sont au rendez-vous, et la bière aussi. Vous savez quelle était ma première pensée quand je me suis réveillé ? Combien de bière je vais boire aujourd'hui... Non, je ne suis pas un alcoolique pour autant, c'est juste que vous n'avez pas goûté leurs bières: délicieuses ! C'était ma routine, quand je ne courrais pas après les filles dans la rue.
    Allez, il y avait déjà deux minutes de passées. Je retirais la couette qui était sur moi, et me levais doucement avant de m'étirer et de filer dans la salle de bain. La tête ! Mes cheveux étaient en bataille et je ne m'étais pas rasé, ça se voyait. Je décidais donc de me prendre une douche pour bien me réveiller et puis d'enfiler mes vêtements habituels : polo Lacoste, jean, et je mis ma montre Rolex à mon poignet. Un dernier regard dans le miroir, je remis en place mes cheveux, et sans prendre le temps de me raser, je quittai la chambre de mon hôtel.
    Sur le parking, un homme avait déjà avancé ma porsche grise et me tendait les clés que je pris sans même lui adresser un regard. Les gens de la basse classe ne m'intéresse pas si vous voulez savoir. Un petit ronronnement de moteur, et j'avançais à ive allure dans les rues de Dublin, avant de ralentir et m'arrêter sur une place handicapée libre. Je sais que c'est interdit, mais j'étais en face de mon pub préféré et il n'y avait jamais personne qui voulait cette place, alors je l'avais fait mienne. Je sortie de ma voiture de luxe, appuyais sur la clé pour la fermée, et je m'avançais dans le pub. Aucun regard aux gens, même si eux me regardaient. C'était un peu comme ça tous les jours, quand il y en a qui ne voient pas des gens riches. Les belles voitures les intéressent toujours, et les jeunes les intriguent. " Comment il a fait lui pour s'acheter une voiture, si jeune ?" . Tout le monde n'a pas ma vie ! Je sais qu'ils m'envient.
    Je m'assis sur un haut siège au comptoir du bar, et je posais déjà un billet dessus.

    " Comme d'habitude s'il vous plait."

    Je ne faisais même pas attention à qui aller me servir: le gros patron, ou la petite minette blonde qui n'a rien dans le cerveau ? Peut importe, je ne voulais que ma boisson après tout.
    Je sortis ensuite une cigarette du paquet qui était dans ma poche droite, et le briquet par la même occasion pour l'allumer. Bien entendu, fumer dans les lieux publics, c'était interdit aussi, non ? Vous ne le savez pas encore ? Je fais tout le contraire de ce qui est légal. Coincée entre mes lèvres, j'aspirais en même temps que j'approchais la flamme de la cigarette.





• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
I know
you can't
resist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://first-love.e-monsite.com/blog.html
June L. Leroy

avatar


MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   Lun 23 Aoû - 16:37

Aujourd'hui n'était pas ma journée. J'avais commencé par maudire mon réveil quand celui-ci avait sonné deux heures trop tôt. Pourquoi me faisait-il ça le jour où je pouvais enfin me lever plus tard ? Surement car je l'avais tombé par Terre la veille et qu'il voulait se venger. Maudit soit-il. En tout cas, grâce à lui, je me décidais à prendre un petit déjeuné digne de ce nom. Mon estomac avait choisi des excellentes tartines à la confiture d'abricot accompagné d'un café au lait comme j'avais l'habitude de prendre chez mes parents en France. Bref, après avoir pris trois kilos en dix minutes, je parti dans la salle de bain me laver et m'habiller pour ma journée de Travail. Un simple slim bleu avec un débardeur blanc feront l'affaire. Je ne comptait pas draguer ou faire un défilé de mode sur le comptoir de toute manière...

J'arrivais sur le parking du Boulot en temps et en heure pour garer ma voiture à la place spècialement dédié aux employés. J'aimais beaucoup cette place car mon véhicule était à l'abris des regards, bien qu'elle ne soit pas neuve au point de se faire voler, et mon nom était inscrit un petit bout de bois. Prévilège d'être serveuse au Pub mais le plus important pour moi, tout de suite, était de me bouger et d'aller commencer mes horaires. Il y avait déjà quelques clients assient au bar entrain de siroter des coktails ou de la bière. Ses gens là n'avaient surement rien à faire de leur vie car j'en reconnaissais certains. Direction le comptoir, j'enfilais au dessus de mes vêtements un tablié noir où "Welcomme to the Johnnie Fox's Pub " y été écrit. Je trouvais cet accoutrement un peu Kitch mais le patron tenait vraiment a ce qu'on porte ça devant les clients et ce que patron demande, employé fait. Bref, je commençais à ranger mes verres oublié la veille quand un habitué des lieux commandait à la je m'en fou sa bière quotidienne. Je me demandais vraiment où les gens pouvaient cacher leur joie ? C'était si dur de faire un sourire de nos temps ? Alors étirant mes lèvres jusqu'aux oreilles comme une Pin-up ferait sur ses photos, je partai remplir la chope de bière voulu afin de le lui poser face à lui en oubliant pas de ramasser l'argent qu'il avait déjà posé sur le comptoir. C'est en venant lui rendre la monnaie que je m'apercu qu'il était entrain de fumer. Il veut me faire virer et donner une grosse amande à mon Boss ? Il était vraiment coriace aujourd'hui celui-ci.

" C'est dehors pour fumer ! "

Je n'avais pas été tendre sur la façon de lui dire mais je n'avais pas été méchante non plus. C'était juste mon boulot de leur interdire de rendre la pièce puante et rempli de fumé étouffante. Est-ce qu'il aurait aimé que j'aille fumer dans son salon ? Je ne crois pas.. mais d'un coté, je ne vois pas ce que je ferais dans son salon non plus. Je m'abaissais pour ramasser un vieux cendrillé et lui mettre a coté de sa chope.

" Mais vous pouvez l'écraser de suite si vous préférez.. " rajoutais-je en lui souriant à nouveau comme une pin-up constipé. J'étais obligée d'être souriante même en donnant un ordre. Maudit soit mon boulot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolan A. Luessen

avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Sans Emploi

MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   Lun 23 Aoû - 19:01

    Finalement, c'était la petite blonde qui me servit ma bière. Je le sus au son de sa voix quand elle m'ordonna d'aller fumer dehors. Si elle croyait que j'allais l'écouter, elle se trompait, et elle avait beaucoup d'espoir. Rien que pour l'embêter, je n'arrêtais pas de fumer et elle le voyait. Je relevai la tête vers elle, et ranger dans ma poche de pantalon mon briquet.

    " Merci pour la bière."

    Pour une fois, j'avais été sympa, et je l'avais remerciée. Elle pouvait garder ça dans ses archives de petites servantes, pas loin de sa page : "Aujourd'hui, jour de travail banale, et je suis toujours habillée en servante kitch : I hate that !". Je ne savais même pas d'ailleurs si elle avait un journal intime. Si vous voulez savoir: moi je n'en ai pas. Je ne trouve pas d'utilité à ce qu'on en ait un. A quoi bon en avoir un puisque le but est que personne ne le lise ? Et de toute manière, personne n'est intéressé par la vie des autres. En même temps, en ne lui parlant pas du tabac que je fumais, j'espérais qu'elle oublie . Mais cette blonde était plus coriace que je le pensais. Non, je ne voulais pas sortir dehors, il pleuvait averse, et je me ferai trempé ! Si j'étais venu ici, c'était pour être au sec, et non dehors. Et j'avais envie de fumer, alors je fumer, whatever she said. Je pris une bouffée de ma cigarette, et recrachais la fumée vers elle. Pauvre petite, elle devait se sentir faible et impuissante à côté de moi.
    Elle posa ensuite un cendrier sur le comptoir. Je me contentais de tapoter avec mon index sur ma cigarette pour faire tomber les cendres au bout, et je la remis dans ma bouche.

    " Je n'ai pas envie..."

    Je sais, je lui répondais comme un gamin qui fait un caprice. Mais j'ai été élevé comme ça, on n'y peut rien, les fils de riches sont toujours capricieux. De plus, elle me l'avait proposé, même si c'était pour elle un ordre, elle avait dit : " si vous préférez...". Cependant, aucune des deux solutions ne me convenait, alors je gardais ma troisième solution: continuer de fumer. Je sortis encore un peu d'argent de mon porte monnaie et je le posais sur le comptoir.

    " Laisse moi avoir ma dose de tabac s'il te plait..." Après un sourire un peu forcé je lui dis: "Merci", en articulant bien pour qu'elle sache qu'elle me tapait un peu sur le système et que je voulais avoir la paix. Il ressemblait au sourire qu'elle me faisait. Cela se voyait qu'elle n'aimait pas son boulot, et je crois que j'étais le client le plus têtu et lourd qu'elle connaisse, alors elle devait sûrement avoir envie de fuir en courant quand elle me voyait.
    J'étais méchant avec les gens, mais c'était ma seule occupation. Et j'attendais le jour qu'elle laisse son tablier et qu'elle parte en courant en pleurant par ma faute.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
I know
you can't
resist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://first-love.e-monsite.com/blog.html
June L. Leroy

avatar


MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   Lun 23 Aoû - 21:05

Comment puis-je dire à un client de se bouger le cul tout de suite ? Je ne sais pas mais je ne peux pas. Cet Homme, bien qu'il est tendance à être sympa quand son verre est vide, ne savait pas écouter les gens et avait tendance a m'énerver rapidement. De plus, aujourd'hui, ce n'était pas le jour à me chercher et son "j'ai pas envie" me fit rouler les yeux vers le plafond. Savait-il que si je perdais mon poste a cause de lui, je serais capable de lui rendre visite chez lui tout les jours jusqu'à la fin de sa vie ? Non, il ne le savait pas et pour ma part, je ne savais pas où il habitait mais je comptais garder mon emploie.

" Et moi j'ai envie. "

Je pouvais demander a un autre client, balaise de son poid, à le sortir dehors mais je n'étais encore énervé à ce point. Par gentillesse, je lui poussais encore plus près le cendrillé pour qu'il puisse l'utiliser a éteindre sa clope. J'espèrai au moins qu'il comprenne mais celui-ci l'utilisa pour faire seulement tombé la cendre qui ne demandait que ça. Se foutait-il de moi ? Oui. Et avais-je le droit d'en faire autant ? Toujours pas. Je me demandais toujours qu'est-ce que mon patron me dirait si j'insultais un client ? Est-ce qu'il serait gentil et me laisserait une deuxième chance ? ou Est-ce qu'il me jetterais à la porte comme une Pauvre serviette ? D'après moi.. il me jetterait.

" Non, ça ne marche pas avec moi ça. "

Il venait de me glisser sous la main un Billet pour que je le laisse fumer mais il me connaissait mal. Voir pas du tout. Je savais qu'il ne devait pas fumer ici et je ne lacherais pas l'affaire. Puis au grand moyen, les grandes méthodes. Je pris dans ma main la chope de Bière que je lui avais précédemment posé devant lui en lui souriant très aimablement. Ma Bonne humeur revenait souvent quand je faisais chier quelqu'un.

" Eteignez-moi cette clope tout de suite et vous aurez votre consomation. Sinon, rien du tout. Nada. Que dalle."

Je parlais anglais avec un Français très prononçé et je venais de terminer ma phrase dans un accent épouvantable mais je m'en rendais plus compte à force..puis ça ne m'empêchais pas de continuer ma speudo menace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolan A. Luessen

avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Sans Emploi

MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   Lun 23 Aoû - 21:30

    Ce devait être le premier jour où je l'embêtais autant. mais cela me plaisir. Elle était assez jolie quand elle s'énervait tout de même, et faisait assez rire. Je lui souris : d'une part pour la narguer, et d'autre part parce que comme ça, elle voyait que je ne lâcherai pas non plus l'affaire. Je la vis rouler ses yeux vers le ciel : Qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire que je fume dans le pub ? il n'y avait pas la mort d'un homme, elle pouvait aussi bien faire une exception pour moi, ce n'est pas tout le temps qu'il y a des clients aussi fidèles que moi par ici. Quoi que... en fait si, mais ils sont beaucoup moins riches que moi, alors ils se restreignent sur leur consommation, alors que moi, je peux boire presque sans limite, ou presque.

    " Tu sais que tu es drôle quand tu t'énerves ?" lui dis-je en rigolant quand elle avait le billet en dessous de sa main.

    J'étais heureux pour elle qu'elle n'accepte pas ça pour de l'argent. Peut être que ce n'était pas une proxénète comme j'avais pu le penser il y a un temps. Mais cependant, elle ne me l'avais pas non plus donner... elle devait quand mêle avoir besoin de cet argent, et je ne lui avais pas donné un petit billet, la somme était assez élevée, et supérieure à la somme qu'elle gagnait pour un jour de travail.

    " Mais moi je fais comme j'ai envie ! Le client est maître ."

    J'avais bien envie de voir ce qu'elle dirait après que je lui ait dit ça. Elle ne pouvait pas me fiche à la porte, ni faire un scandale devant tous les clients. Elle devait accepté les lois que j'imposais, même si elles n'étaient pas légales.
    Puis elle me fit du chantage : la clope ou la bière... Si elle croit qu'elle pouvait m'avoir comme ça.

    " Je finis ma clope avant... vous pouvez bien attendre deux minutes !"

    C'était juste le temps qu'il me fallait pour la finir. Et ces minutes passeraient vite à vouloir à tout pris que j'arrête de fumer. Je repris une bouffée, souffla, et reprit :

    " De toute manière, vous n'avez pas le droit de reprendre à un client ce qu'il a payé, c'est marqué dans le règlement."

    Pour tout vous dire, je n'en savais rien du tout. Comme si je m'y connaissais en règlement...Je faisais toujours l'inverse, et je n'avais jamais été serveur. Mais dans la logique des choses, ça aurait été ça.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
I know
you can't
resist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://first-love.e-monsite.com/blog.html
June L. Leroy

avatar


MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   Lun 23 Aoû - 21:49

Pendant qu'il fumait -encore- sa clope, j'essayais de réfléchir à un moyen pour qu'il arrête de suite car je me répète mais mon patron n'aimerait pas savoir que j'ai laissé faire ça a un client et ma paye en prendrait un coup. Seulement, pour convaincre ce fumeur illégale, je ne pouvais pas lui sortir ça comme excuse car il avait l'air de ne pas connaître le manque d'argent. Ca se voit rien qu'à la voiture avec laquelle il se pointe ici pour boire une bière. Qui viendrait en Porsche dans un Pub ? Lui et c'était complètement ridicule.

" Je suis peut-être drôle mais toi, tu ne l'est pas..."

Je commençais a abandonner le fait qu'il éteigne sa cigarette, ça devenait presque impossible. Il était d'une arrogance même que je n'arrivais pas a le convaincre de quoi que ce soit. Je plaignais les gens avec qui il trainait. Oh que oui je les plaignais mais avant de le les plaindres, je devais rendre son Billet que j'avais oublié de lui rendre. C'est vraie que c'était une grosse somme d'argent et que j'aurais pu la garder, de toute manière il me la donné, mais je n'acceptais qu'on m'achète. Si je voulais le laisser terminer sa clope, ce serait pas contre de l'argent, non. Donc d'un geste rapide, je lui mis sous le cendrié.

" Le client est maître de ses lieux..Exactement. "

De plus, il jouait sur notre statut. Je n'avais effectivement rien droit de lui dire, monsieur avait permission d'exiger beaucoup de chose et même si il avait une amande pour sa cigarette, ça ne devait pas vraiment le gêner.Je ne fis aucune remarque quand il me demanda deux minutes et je lui rendis même sa Chope quand monsieur disait que c'était interdit. Je rendais les armes, il n'en valait pas la peine.

" J'aurais pu dire que vous mentiez et que votre Chope était vide depuis un moment. Le réglement s'improvise sur plusieurs plan. " disais-je en souriant aimablement. Mon humeur descendait doucement et je sentais qu'il fallait que je sois plus douce. La colère ne m'allait pas au teint et m'abîmait la journée encore plus. Et c'est une fois la Bière rendu que je retournais a mon évié, pas loin du fumeur occasionnel, pour nettoyer les verres qui me venait d'être mis au comptoir, vide.

" Si le Boss vient me voir pour vous tirer les oreilles, je lui donne quel nom pour vous trouver ? demandais-je avec un soupçon de curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolan A. Luessen

avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Sans Emploi

MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   Mar 24 Aoû - 13:30

    Alors comme ça je n'étais pas drôle ? Bon ok, je l'avoue, mon sens de l'humour n'est peut être pas le même que le sien, et je m'amuse à embêter les gens, mais eux ça ne les amuse pas. Quand on est riche, on n'a rien d'autre de mieux à faire que ça. C'est triste, mais on n'a pas tant que ça d'amis avec qui vraiment rigoler en fait. Alors on improvise, et on rit des gens de la basse société. Ceux de la haute société sont soit comme moi à trainer dans les bar où les casinos, où à l'autre bout du monde pour un dossier hyper important, scotché à leur téléphone portable. Ma vie a parfois l'air plaisante, mais elle est parfois dur à vivre.

    Vous voyez donc à quoi on en arrive à force : s'amuser d'une pauvre petite blondinette serveuse qui s'énerve pour un rien. Mais elle savait qu'au fond, il y avait des choses que je disais qui était vrai, et ne pas avoir de contrôle sur moi l'agaçait. J'avais presque cru à un moment qu'elle allait exploser. Mais finalement, non, elle avait réussit à reprendre son calme. Dommage, j'aurai tant aimer la voir laisser son tablier et la voir partir en courant. Mais qu'est-ce que j'aurai fait après cela ? Les gens m'auraient regardé comme le méchant de l'histoire, ce jeune bourge qui a tout pour lui et qui aime le malheur des autres ? J'avoue, c'est ce que je suis, mais en même temps, je n'aurai plus pu rire avec elle si cela avait été le cas.

    " Alors dans ce cas, j'aurai eu des preuves que ma chope n'était pas consommée".

    Et oui, j'aimais la voir rouge comme un poivron, toute énervée. Alors je montrais de la main où il y avait ma cigarette la caméra de surveillance placée au dessus du bar.

    " J'ai un bon avocat."

    Ça c'était l'avantage d'être riche, on avait les meilleure avocat du monde, et en plus, même si on avait tord, on gagnait tout le temps. Oh la richesse, quel pouvoir tu nous procures !
    Ma clope était ensuite finit d'être consumée. Je l'écrasais dans le cendrier au grand plaisir de la serveuse et celle-ci m'avait demandé mon nom. A présent, je n'avais plus rien à me reprocher, alors je n'hésitais pas à lui répondre.

    " Il ne te tirera pas les oreilles, j'ai finit."

    Je lui adressais un sourire narquois. Je l'avais en effet bien tutoyé, vous n'avez pas rêvé. le truc c'est que pour les gens des classes inférieures à moi, je me permets de les tutoyer. D'autant plus que je m'étais fait une règle : tutoyer tous ceux avec qui j'ai un petit malentendu.

    " Nolan Luessen" Lui dit-je en regardant l'étiquette qui était posé sur son tablier. " June Leroy... Ton nom de famille est français ?"


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
I know
you can't
resist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://first-love.e-monsite.com/blog.html
June L. Leroy

avatar


MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   Jeu 26 Aoû - 16:15

P.s: C'est nul. Désolée :$

" Les avocats ne serviraient à rien. Seul le patron juge si j'ai raison ou tord.. "
Je m'en fichais totalement qu'il avait un avocat ou non..car si j'aurais vidé sa Chope en disant a mon Boss qu'il l'avait bu, il m'aurait cru. De plus, je suis la meilleure employée du mois et mes paroles sont presque bénite. Donc l'avocat de notre chèr client à Bière n'était en aucun cas utile. Non mais puis quoi encore...

Je nettoyais mes verres avec beaucoup de difficulté car les clients me donnaient à nouveau leur vide entre-temps et celui qui m'avait énervé tout à l'heure me tutoyais à présent. En fait, c'était pas important qu'il me tutoie ou me vouvoie. C'est surtout de mon coté que je me forçais à vouvoyer les gens car je devais le respect aux alcooliques du bar. Même pour ceux qui m'énervait de temps en temps.

" Enchantée Nolan..Luessen. " disais-je en essuyant mes mains sur un torchon propre avant de me remettre face à lui. Je prenais le temps de ranger trois, quatres bouteilles mal positionnée. " Je pensais que mon accent s'entendait. Oui, mon nom ainsi que ma petite personne venons de france! " rajoutais-je en esquisant un petit sourire. Je n'étais pas censé me familliariser avec les clients du Pub mais je ne voyais rien de mal a un peu discuter avec lui et puis je suis sur que quelqu'un d'un peu moins prétentieux se cache derrière lui. Du moins, je l'espère. Etais-ce normal qu'on contredise les gens ? ou les qu'on fasse des choses interdite pour les faire chier ? Je ne pense pas.. mais quand on as du fric comme lui, on doit s'emmerder. Cela doit être une des raisons..

" Je vous offre un Verre. Par principe.. "

Quel principe avasi-je avoir envers ce Nolan ? Je ne sais pas mais comme nous avions mal débuté de notre conversation de la journée, je voulais faire un bon geste. Je pris une nouvelle Chope que je remplissais à rabord pour lui mettre sur le comptoir avant de me servir un grand verre d'eau. Oui, n'oublions pas que je ne veux pas perdre ma place donc pas d'alcool.

" Qu'est-ce que vo..tu fais dans un Pub à cette heure-ci seul Nolan ? " demandais-je par curiosité de voir un Homme riche et beau sans aucune compagnie. Pour ma part, je dirais qu'il est énervant au point de le laisser seul mais des filles aiment ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolan A. Luessen

avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Sans Emploi

MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   Ven 27 Aoû - 0:11

    Cette fille me tenait décidément tête. C’est rare que je rencontre une fille aussi têtue que ça. Etait-ce parce qu’elle est de la basse classe et qu’elle n’est pas impressionnée par les gens comme moi ? D’habitude, ça marche avec ce genre de personnes pauvres, et d’ailleurs même avec les riches. Les filles riches : des filles à papa qui ne savent pas voir plus loin que le bout de leur nez. Parfois ça en fait même peur. Il y a des filles capricieuses, mais qui sont cependant si naïves. Le genre Paris Hilton : tout dans le porte monnaie, mais rien dans le cerveau. C’est d’ailleurs ce que des gens pensent de moi aussi, sauf que je suis plus censé.

    « Après quelques mots à ton patron, je suis sûr que je pourrais arriver à le faire changer d’avis sur la meilleure serveuse du mois… » Et oui, avec de l’argent, on a de l’influence, même sur les patrons qui ont tous les droits. « Tu pourrais passer de première, à dernière… » En disant ça, mon doigt avait montré le plafond, puis s’était écrasé sur le comptoir. Quand à moi, j’avais gardé ce petit sourire narquois.

    Je me disais bien qu’il y avait quelque chose de peu commun dans sa voix. Ce vieil accent français, comment ne l’avais-je pas su le reconnaître ? J’avais du tellement parcourir le monde, que les accents m’étaient devenus imperceptibles. Et après, on ne peut pas savoir, même si on entend qu’il y a un accent, de quelle nationalité il s’agit. Je crois qu’il faudrait que je voyage encore un peu plus pour habituer mon oreille à ça.
    « J’ai tellement l’habitude d’entendre toute sorte d’accent, qu’il m’est devenu impossible de les différencier. » Lui répondis-je en souriant, presque avec un petit rire intérieur.
    « La France est magnifique, je ne sais même pas pourquoi tu l’as quitté ! » Je me rappelais de quand j’avais été à Paris : la tour Eiffel, la Seine, le Louvres, Notre Dame de Paris, les champs Elysée, et j’en passe ! Tout le monde rêve d’y aller, ce n’est pas nouveau.

    Puis elle changea de sujet, puisqu’elle proposa, ou plutôt, elle m’imposa presque de me payer mon verre de bière. Comme si je n’étais qu’un pauvre client. Elle savait très bien que j’avais de l’argent, et ça ne me dérangeait pas de le dépenser, surtout qu’une bière : quelle somme modeste !
    « Ca devrait être à moi de vous offrir un verre, par principe. » Lui annonçais-je en posant un billet sur la table, bien plus que le pris de la consommation de la bière. « Je crois que je vous en ai assez fait baver. »
    Mais elle prit de l’eau. J’aurai cru qu’elle aurait bu une bière comme moi, mais non.

    Décidément, elle tenait vraiment à son boulot, même si le patron n’était pas là. Et puis, ça n’aurait pas été une simple bière qui l’aurait rendu saoul.
    « Tu sais que boire de l’eau pour trinquer, c’est de mauvaise augure ? » Je ne savais pas ce que cela faisait si on trinquait avec de l’eau, mais bon, on m’avait toujours dit ça, et d’une manière, on ne trinquait pas vraiment ensemble.

    Qu’est-ce que je faisais à ce pub à cette heure ci ? Rien, je buvais simplement une bière ou deux. Mais je sais que ce n’était pas la réponse qu’attendait la serveuse. Elle voyait très bien ce que j’étais en train de faire, elle était blonde, mais je ne pense pas à ce point.
    « Et bien disons que je m’ennuie. » Réponse courte et simple.
    « Je n’ai personne à voir, je n’ai rien à faire, alors je viens embêter les serveuses blondes des pubs . » Voici un court résumé de la vie passionnante d’un milliardaire quand il pleut et qu’il n’a pas de belles à courir après. « Pourquoi cette question ?" Lui demandais-je en retour.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
I know
you can't
resist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://first-love.e-monsite.com/blog.html
June L. Leroy

avatar


MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   Ven 27 Aoû - 17:08

J'avais fais beaucoup d'effort pour devenir serveuse du mois. Je n'avais pas raté une seule fois l'heure de mon arrivé, je faisais des heures supplémentaire le soir pour que tout sois parfait, j'accueillais tout les clients avec le sourire, j'examinais la caisse après chaque serveur afin d'être sur qu'il n'y avait aucune erreur et quand j'étais dans l'inventaire, je faisais en sorte que tout soit vite fait et bin fait. En fait, mon patron était persuadé que je mettais droguée mais après avoir été convaincu de mon travail, il augmenta mon salaire en me placant meilleur employé du mois.

" J'ai aussi des atouts pour le convaincre... " rajoutais-je alors en me passant la langue sur la lèvre supérieur. Je devais surtout m'empêcher de rire car mon patron n'étais pas vraiment un Homme plaisant et même si je devais coucher avec lui pour me sortir d'une affaire, je ne pourrais absolument pas.

L'arrogance de ce Nolan m'exaspérais. Je ne comprenais pas comment un homme, aussi jeune que lui, pouvait prendre les gens d'aussi haut. Je sais bien que l'argent fait des miracles mais l'âge fait l'expérience des gens et il n'était pas assez vieux pour être ce qu'il laissait paraître. C'était juste un arrogant de première d'après moi. Rien de plus et puis si il avait voyagé dans tant de pays, il aurait au moins du savoir que mon accent était européen. " Pour ma part, n'ayant jamais voyagé, je reconnais votre accent. " Je n'étais pas vraiment sur de pouvoir le reconnaitre mais il n'était pas d'ici. " Américain ? " Un sourire vint à mes lèvres quand je cru avoir la bonne réponse. Une fille de ma classe sociale pouvait tout de même savoir des choses. " Les Etats-Unis est un Pays tellement fascinant, je ne sais pas pourquoi tu l'as quitté ! " lui rapondais-je. J'avais quitté la france pour des raisons personnelle et puis je n'avais pas la belle vie de Paris. Je venais d'un village d'Auvergne où l'emmerdement était de première classe.

Je comptait vraiment lui offrir son verre même si je savais qu'il avait les moyens de se le payer mais il me donna un Billet que j'acceptais d'encaisser. " Tu n'es pas non plus le premier en m'en faire baver. Disons juste que les autres était saoul. " C'est vraie que pour quelqu'un qui n'était pas encore sous l'emprise de l'alcool, il avait été un peu chiant mais ce n'était pas ça qui me faisais peur. Il n'avait pas non plus été violent. " De mauvaise augure ? " Je n'étais pas supersticieuse mais disons qu'il n'avait pas tord..ce n'était pas très bien de trinquer avec de l'eau et puis mon boss n'était pas là ? Je pouvais alors faire un peu ce que je voulais. Je pris donc une seconde chope que je remplissais également à rabord avant de la poser devant moi avant de sourire. " C'est bien pour vous que je fais ça. " Je l'avais revouvoyais pour laisser sous entendre que ce n'était pas moi qui parlait mais la serveuse.

Je me demandais vraiment pourquoi il était seul à ce bar. N'importe quel Fille, un peu ramoli du cerveau, serait d'accord de l'accompagner n'importe où donc c'était quand même étrange non ? " Je demandais ça par curiosité. Je vais à partir de demain devenir brune pour que tu n'es plus de serveuse blonde à embêter alors. " Je savais bien que sa réponse n'était pas la véritable mais ça faisait plaisir qu'il prenne un peu de son temps pour m'embêter. Les clients, en général, n'ont rien à foutre de la serveuse. Sauf pour la mettre dans son lit.. mais ce n'était pas le cas pour une fois. " Je pensais qu'à ton âge.. quand on était riche.. on allait collectionner les filles au bord d'une piscine d'un hotel que de venir boire une bière régulièrement dans un Pub. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolan A. Luessen

avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Sans Emploi

MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   Ven 27 Aoû - 18:01

Elle avait des atouts pour convaincre son patron… je voulais bien le croire ! Quand on la regardait bien, même si je préférais les brunes car elles me semblent moins ramollies du cerveau, cette serveuse blondinette n’était pas mal. Corpulence parfaite, des courbes là où il fallait, ni trop grosse, ni trop maigre, un visage assez doux, et du caractère. Oui, j’aime les filles qui ont du caractère, sinon, on s’ennuie. Alors je comprenais que son patron l’ai choisie en tant que serveuse du mois, surtout si en plus, elle avait d’autre atout physique, mais dans le sens sportif. Quand elle me sortit ça, je me mis à rire automatiquement.

« On m’avait bien dit que dans le monde d’aujourd’hui il fallait passer sous le bureau pour gagner sa vie… » Dis-je en rigolant avant de reprendre mon sérieux en m’éclaircissant la voix. « Tu…Tu l’as fait ? » Pourquoi avais-je posé cette question ? C’était absurde ! Je n’avais pas à m’initier dans sa vie privée. Mais bon, tant qu’à faire, autant tout connaître sur ses passes temps du boulot.

Je commençais à me dire qu’il n’y avait pas besoin de faire son arrogant pour s’amuser un peu. Peut-être pouvions-nous parler de tout et de rien sans pour autant se détester à ce point là. Il est certain que je ne pourrais jamais au grand jamais, devenir ami avec elle, car je ne traine pas avec les filles de classe inférieure à la mienne, mais cela pouvait être drôle de savoir à quoi ressembler la vie d’une fille de revenu modeste.
Je me sentis un peu gêné et bête de ne pas avoir reconnu son accent français. C’était tellement évident ! Mais il faut dire aussi qu’une région à l’autre, l’accent varie. Je sais que les picards ne parlent pas comme ceux du sud, et non plus comme les parisiens –qui parlent le français sans aucun accent provincial. Elle avait trouvé ma nationalité. Pas si sotte que ça la serveuse. « Oui je suis Américain., bien joué ! » La félicitai-je avec un sourire avant de poursuivre sur les explications de mon départ. « Et bien en fait, les États Unis, ce n’est pas toujours que le soleil et les belles filles et tout. En gros, c’est tout ou rien pour les filles : soit elles font deux cent kilos, ou soient elles sont anorexiques et n’en font que trente à tout casser ! » C’était pourtant une triste réalité ! Même si je m’exclue pas qu’il y en avait des potables. « Et j’avais envie de voyager, j’aime voyager » lui dis-je pensif. « Je voulais quitter aussi Seattle, cette ville où il ne fait que de pleuvoir et où il fait froid à longueur d’année ! » Et voilà que j’étais en train de lui raconter toute ma vie. J’arrêtai là. En plus, en disant ça, elle avait probablement pensé que j’étais sot d’avoir quitté la pluie pour…la pluie !

C’était un honneur pour moi-même qu’elle me dise que je lui en faisais baver sans être saoul. C’est certain que j’ai ce don particulier. Malheureusement, mon arrogance est parfois un désavantage, car même dans l’aristocratie, après on le garde quand même. Bien sur, parmi tous les autres, cela se voit moins. Les riches sont tous plus ou moins arrogants et fiers. Je ris légèrement en faisant tourner ma chope que le comptoir. Puis je relevai la tête vers elle. Elle était en train de se servir un verre de bière. Finalement, ces fichues superstitions avaient du bon, j’avais au moins réussis à la convaincre de faire quelque chose de ‘mal’ , enfin, je veux dire : la faire boire sur son lieu de travail. Moi je trouvais cela assez normal. Toutes les fois où j’avais vu mon père boire du champagne lors des réunions d’affaires.
« Je serai au moins parvenu à te faire boire ! » Lui avouai-je triomphant en levant la chope avant de dire : « A la serveuse blonde du mois ! »

Je bus ensuite. Puis je faillis m’étrangler quand elle me dit qu’elle voulait être brune. J’avais quand même réussi à avaler dans le bon tuyau au final. « Je ne crois pas que le brun serait une couleur qui conviendrait avec tes yeux… » Lui sortis-je sans connaissance de ce qu’était la mode et toutes ces choses de filles. « Et puis, ça ne serait plus drôle, je n’aurai plus aucune utilité à venir ici… » A moins qu’elle voulait finalement que je ne vienne plus. Cela lui aurait fait un client en moins, et donc de l’argent en moins sur son salaire et celui du patron. Et comme je serai parti à cause d’elle, elle aurait surement baissé dans la hiérarchie. Mais peut être qu’elle s’en fichait au final, sinon, elle ne serait pas intéressé à ce qu’un riche soit dans un pauvre petit pub de la capital.
« Ca m’arrive d’aller près des piscines, avec un verre de cocktail à la main et des jolies filles de chaque côté de mois. Enfin, c’était surtout aux Etats Unis, ici, je préfère la tranquillité. Il n’y a pas ces gens qui te connaissent et que même si tu n’as pas envie de leur parler, tu dois passer ta soirée avec eux à leur raconter les derniers potins à la mode et parler de défilé. C’est ça les endroits chics, tu connais tout le beau monde, et tu t’ennuies ! »


Spoiler:
 

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
I know
you can't
resist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://first-love.e-monsite.com/blog.html
June L. Leroy

avatar


MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   Sam 28 Aoû - 18:34

Est-ce que j'avais fais quelque chose de sexuelle avec mon patron pour avoir une augmentation ou autre chose ? Rien que d'y penser mon coeur devenait nerveux et mon dégout montait à la gorge. De plus je n'étais pas ce genre de fille et je me demandais bien pourquoi il voullait savoir si je l'avais fais ou non. Qu'est-ce ma réponse lui apporterait ? Je suis sur que dans son milieu de Luxe les hommes ont l'habitude de coucher avec les filles pour leur faire avoir des privilèges mais je n'en voyais pas l'intêret. " Tu veux peut-être des détails ? " demandais-je avec un sourire moqueur et même si il croyait que je l'avais fais, ce n'était pas grave. Je passerais juste pour une femme aimant les vieux...

J'étais contente d'avoir deviné qu'il était Américain car je me trompais souvent avec les anglais. Bien que la différence était là quand même. En l'écoutant parler, j'apprenais qu'en plus d'être riche, il aimait les belles filles. Ca ne m'étonnais pas de ses occupations.. il ne pouvait pas me parler d'étude ou d'autre chose.. sa vie se résumait donc aux filles et à la pluie. Seulement, sans vouloir le prendre pour un idiot, il précisait qu'il avait quitté Seattle pour la pluie. " C'est vraie que le soleil est un atout majeur ici. Je sers même parfois les gens en maillot de bain au comptoir quand la chaleur est à son maximum.. tu devais souffrir à Seattle!" disais-je en trempant mes lèvres dans la bière avant de rire. Je me voyais me voyais bien en maillot de bain devant les clients avec le temps merdique d'Irlande. Déjà qu'en France je ne le faisais pas, alors là je ne risquais pas. " Pour ma part.. je trouve que l'Irlande est un endroit vivant. Là où j'habitais, et dieu sait que ce n'était pas à Paris, il n'y avait strictement rien. Puis mes parents sont décédé.. donc l'Irlande est ma nouvelle maison. " Je répondais avec du retard à sa remarque mais il m'avait mis à l'aise pour lui parler. Sauf que je déformais peut-être le destin de mes parents mais il n'avait pas à savoir si je racontais vraie ou non. Je n'aimais pas avouer que mon père n'avait jamais voulu de nous et était partit le jour de mon anniversaire. Ca faisait roman à l'eau de rose raté.
Il m'avait convaincu de boire avec lui et a vraie dire, je devais presque le remercier de m'en avoir persuadé. La bière était excellente dans notre Pub et je pouvais seulement en boire qu'en fin de journée. Donc pour une fois, ça changé un peu de mes habitudes. Je levais ma chope contre la sienne et rajoutais-je: " Au client embêtant de la journée ! " Je bus alors une gorgée quand je cru qu'il allait s'éttouffer. Heureusement ce n'était rien car à peine eu-je le temps de le remarquer qu'il me parlait. " Pourtant les yeux clairs avec une chevelure fonçé est un bel atout. " J'avais souvent entendu dire que les brunes aux yeux bleus étaient attirante mais j'aimais ma blondeur et je ne ferais donc jamais de teinture. " Si. Tu pourrais revenir essayer de me faire changer d'avis. " Dans un sens, il pourrait toujours trouvé une raison pour être utile dans ce pub, fin.. si on peut appeller ça utile..

La vie d'un Riche me parraissais ennuyeuse et j'étais contente, dans la seconde qui venait, d'être celle que j'étais. " Et les endroits modeste, tu connais tout le mauvais monde et tu t'ennuie autant. " rajoutais-je. C'est vraie.. je cotoyais des endroits modestes ( d'un coté, je ne peux pas cotoyer autre chose..) et les personnes que je connaissais étaient toute aussi ennuyeuse. A vraie dire je devais l'être aussi mais avant de me décoincer, une météorite aurait le temps d'anéantir la Terre.


Les clients entraient et sortaient du Pub mais heureusement un collègue était arrivé entre temps et s'occupait des quelques Hommes présent. J'avais de la chance que la journée soit assez calme pour un peu bavarder. Je ne savais pas pourquoi je prenais du temps sur mon boulot à parler avec ce gars mais je ne le trouvais pas si désagréable que ça même si il l'était quand même. Bref, madame contradictoire, c'est moi! Je finissais ma bière assez rapidement avant de faire glisser la chope vers l'évié un peu plus loin.. en me disant que je laverais ça plus tard. Oui, j'avais une flemme soudaine. " Tu es handicapé ? " Je voyais de ma place une porsche garé sur la seule place handicapé du parking se trouvant devant la porte. Je savais bien que le véhicule lui appartenait car qui venait ici en Porsche ? Personne sauf lui. Je le regardais comme si je me posais vraiment la question d'un handicape sur sa personne afin de lui dire qu'il avait encore contredis un règlement. Ca faisait déjà dix minutes que je ne l'avais pas cherchais et ça me manquais déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolan A. Luessen

avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation: Sans Emploi

MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   Dim 29 Aoû - 0:13

    Je sais bien que sa vie sexuelle ne me regardait nullement, mais j’étais devenu à la minute qui venait de passée, intéressé par ça. Comment se déroulait la vie sexuelle d’une fille de niveau modeste ? Ca devait surement être pareil que celle des riches, mais, peut être que les personnes étaient différentes. Quoi qu’en y réfléchissant bien, les filles faisaient probablement des cochonneries avec leur patron dans les deux milieux. Je ne vous cache pas que je me suis déjà posé des questions sur les relations de mon père quand il ne revenait pas pendant quelques jours d’un long voyage d’affaire, ou quand nous ne devions pas le déranger dans son bureau. Quant à ma mère, elle faisait parfois des yeux doux au jardinier. Peut-être que finalement, les filles pauvres étaient moins coincées que les riches filles à papa, et qu’elles étaient meilleures au lit… Il faudrait vérifier ça un jour.

    « Pourquoi ne pas avoir de détail ? Tout m’intéresse ! » Lui dis-je avec un petit sourire avant de tremper mes lèvres dans la bière pour boire une petite gorgée. Elle était vraiment bonne cette bière au passage. Je me fichais que son histoire soit vraie ou fausse. Je savais que ce n’était pas que dans les films que les filles faisaient des cochonneries à leur patron, et elle aurait très bien pu elle aussi, même si au fond elle n’en avait pas la tête, bien qu’elle soit blonde, et que dans tous les films que je regardais soixante dix pour cent des cas, celles qui passaient sous le bureau étaient blondes.

    Je savais bien que lui raconter ma vie n’était pas une bonne chose. Lui dire que j’avais quitté la plus grande puissance du monde pour une petite île où il pleuvait comme à Seattle était insensé. Elle me l’avait aussi bien fait comprendre quand elle se moquait de moi. Mais je rigolais quand même, rien qu’en l’imaginant en maillot de bain, comme ces filles Californiennes qui passent leur vie en maillot de bain, entre la plage, les cabanes sur les plages, le surf, et même les magasins.
    « Tu ne peux même pas savoir comment je souffrais à Seattle ! »
    D’un côté c’était vrai, je soufrai de cet ennuie permanent et de la monotonie à voir que les mêmes gens et à connaître les mêmes lieux. C’est pour ça que j’ai trouvé une passion pour les voyages. Bien qu’à vingt cinq quand, je m’étais posé un peu en Irlande.
    Je l’écoutais ensuite me faire un bref résumé de sa vie. Quand elle m’annonça que ses parents étaient morts, je fis une petite grimace. Cela avait du être une étape difficile dans sa vie. Je n’avais encore jamais songé à la mort de mes parents, mais parfois je me disais que cela pourrait ne me faire aucun sentiment : je ne les voyais jamais, j’étais devenu qu’un être humain de plus sur Terre, et c’était presque si ils oubliaient de me souhaiter mon anniversaire. Bien sur, j’avais toujours un cadeau, une belle somme d’argent qui n’était qu’une goutte d’eau par rapport à leur porte feuille, mais ce qui me brisait le cœur était surtout de savoir que les mots qui accompagnaient le chèque étaient rédigés par une secrétaire… Parfois on pouvait se demander c’était quoi le pire : avoir des parents de morts, ou des parents qui vous ignorent… Au final, je crois que cela revient au même.
    « Je suis désolé pour tes parents… » Quoi dire de plus ? Ces situations vous mettent toujours mal à l’aise : que je haie ça !

    Heureusement que cette bonne vieille chope de bière nous fit changer de sujet. Je lui fis un petit sourire et un clin d’œil quand elle trinqua en mon nom, ou plutôt, en ce que je lui faisais paraître de moi. Mais j’étais tout de même fière de mon attitude. Un client chiant, c’est mieux qu’un client sympa dont on oublie le prénom à la fin de la journée. Vous ne le savez pas encore ? J’aime rester dans les esprits des gens.
    « Ca ne serait plus pareil, si tu étais brune, je ne pourrais pas te sortir des blagues de blondes, et te faire passer pour une race inférieure aux brunes. » Bien sur, je pourrais venir encore la voir, mais, justement, si je continuerai de la voir, elle ne changerait plus de couleur et resterait brune…
    Les brunes aux yeux bleus étaient belles, les plus belles je trouve, mais, elles l’étaient plus quand c’était du naturel. Les teintures ne vont pas à tout le monde.

    Si les endroits modestes étaient aussi ennuyeux que les endroits pour riches, je crois que je pourrais finir mort très vite. Changer d’atmosphère me distrayait pour le moment. Les serveuses blondes d’ici savent parler sans avoir peur de mal faire. Et si elles font quelque chose de mal, cela peut tout de suite être marrant pour les critiquer.
    Bon, là, c’était plutôt elle qui me montra un de mes défauts : je ne respectais jamais les règles. Bien sur que j’étais stationné sur une place d’handicapé, mais je ne l’étais pas pour autant. Au fond de sa question, je savais qu’elle le savait que je n’avais rien. De toute manière, allait faire monter un handicapé dans une porsche ! Ces voitures ne sont pas du tout adaptées à ce genre de personnes.
    « Il pleuvait, et … oui je suis handicapé… » laissai-je passé dans un soupir et une mine très sincèrement désappointée . Je savais que les cours de théâtre me serviraient un jour.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
I know
you can't
resist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://first-love.e-monsite.com/blog.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let's take a drink... } PV June   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's take a drink... } PV June
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» June Dorothée McCarty (: [OVER]
» Drink me (Solo, Duo, Groupe)
» Crazy little thing, Crazy stupid Love . (Carter/June)
» My Body Needs A Hero, Come And Save Me ♪♫ (Pv June ♥)
» June > la petite souris aux grandes lunettes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
With or without you :: Dublin Four :: Johnnie Fox's Pub-
Sauter vers: