AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue à Oxford, nous vous accueillons avec plaisir sur ce merveilleux forum, le thé Earl Grey et les speculoos offerts en prime ! • Toute l'équipe de TTR vous souhaite une Très Bonne Année 2011 !• Aidez-nous à faire connaître le forum en votant pour le top ! Cliquez sur les notes de la P.A ! TEAM WESTWICK •

Partagez | 
 

 JE JE SUIS LIIIIBERTIIIIINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tristan Warren Faure

avatar


MessageSujet: JE JE SUIS LIIIIBERTIIIIINE   Sam 30 Juil - 18:41


TRISTAN WARREN FAURE
« Cause you’re a criminal As long as your mine . »
    In a few words
Je suis Tristan Faure, vingt ans, français, étudiant en philosophie et jumeau d'une certaine Laureline pour vous servir. Je ne suis pas vraiment quelqu'un d'adorable et je pousserai même le vice jusqu'à dire que j'ai mes têtes. Imprévisible et instable, on ne sait jamais vraiment sur quel pied danser avec moi. Je ne sais pas vraiment ce que je veux et je suis de ces éternels insatisfaits qui cherchent la perfection autant dans ce qu'ils font que dans leur relations. D'un naturel exigeant, j'éprouve les plus grandes difficultés à offrir mon estime et ma confiance à une personne ce qui peut me donner l'air hautain et supérieur la plupart du temps. En réalité je préfère me protéger de ce qui m'a déjà fait souffrir en n'accordant mon attention et mon intérêt qu'aux personnes dîtes de confiance. Foncièrement sociable, je suis un allié de taille pour les fêtes et autre rassemblements. Possédant un cercle social étendu et une certaine côte à l'université, je suis de ces personnes que les gens aiment fréquenter et autour desquels ils tournent sans arrêt. Élevé dans milieu de femmes, j'ai tendance à aimer en être entouré, et ce au moins autant qu'elle aiment être en ma présence, même si il m'arrive également de nouer des relations amicale très fortes avec des hommes, lorsque je pense notamment à celle que j'entretiens avec Léandre Von Brezen, mon meilleur ami, et tout mon inverse. Mon plus gros défaut est probablement mon égoïsme ou encore le fait que je puisse juger également aussi facilement que rapidement une personne qui ne conviendrait pas à mes critères personnels.


    A Day in the Life


PARIS 12 JUILLET 1997 ; DOMICILE DES FAURE

« Laureline quand tu seras grande tu deviendras quoi ? » Laureline et moi jouions tranquillement sur le palier de l'escalier, alors que je plantais mes prunelles dans les siennes prêt à écouter avec attention ce qu'elle pourrait bien me dire, relâchant le jouet que tenait encore ma main. « Agent secret, et toi ? » Même si j'aurais du m'attendre à ce qu'elle me pose la question, j'étais déconcerté, réalisant que je n'y avais jamais vraiment réfléchi. Bien sur comme mes camardes de classe j'aurais pu répondre pilote de ligne, ou sportif de haut niveau, mais ce n'était pas ce que j'avais répondu. « Je voudrais me marier. » même à sept ans, vous n'êtes pas sans vous rendre compte que si vos parents passent leur temps à se hurler des injures et que votre père va dormir dans la chambre d'amis, il y a de grandes chances pour que tout votre monde vole en éclat. Et c'est arrivé précisément ce jour là, cela faisait près d'une semaine qu'il s'invectivaient et alors que nous reprenions la construction de notre fort playmobil, elle hurla excédée. « Tu croyais que je n'allais pas découvrir que tu avais fait tes valises ? si tu veux te casser prends ton courage à deux mains, personne t'obligeait à rester ici, sache juste que les enfants resteront avec leur mère. » Je me figeai puis, posai un doigt sur les lèvres de Laureline. Je m'avançais discrètement vers le couple en descendant doucement les escaliers. « En vérité, c'est pour ca que je suis ici, tu peux garder la maison, les enfants, je ne veux plus rien avoir à faire avec toi Christine, ne t'inquiètes pas pour la pension alimentaire, si c'est la question te brûle les lèvres C'est plus que je peux supporter, les papiers du divorce sont sur la table, j'emménage à l'hôtel. » Elle ne répondit rien, le gifla simplement avant de claquer la porte d'un geste violent qui me déclencha un soubresaut. Les larmes commençaient à me monter tandis que je comprenais ce qui était en train de se passer. « Papa... » je me jetai à son cou pour l'empêcher de passer la porte. « Tu ne peux pas partir, tu dois rester avec maman Laureline, et moi, elle est fâchée mais ca va aller mieux, papa...s'il te plait reste. » Il m'ébouriffa simplement les cheveux en me souriant tristement. « Tu comprendras quand tu seras plus grand. »

PARIS OCTOBRE 1998 . COUR DE L'ECOLE

Un élève cours en pleurant vers la maîtresse d'école. « Que se passe-il Maël ? » demande elle interloquée. Des larmes ruissellent sur les joues du dit Maël. « Tristan et Laureline veulent pas que j'aille sous le préau, ils disent que j'ai pas le mot de passe... » La maîtresse exaspérée soupire avant de frapper dans ses mains pour que les élèves se rangent, je crois que j'ai pris ma première leçon de morale ce jour là, apparemment on empêche pas les élèves mal fagotés de passer la frontière du préau, j'ai du le copier cinquante fois.

PARIS MARS 2003 : COURS DE FRANCAIS

« Encore un devoir très bon Tristan, continue comme ça et tu auras encore une fois les félicitations du conseil de classe. »Et la prof m'offre un sourire que je rend, ce qui n'est pas sans susciter quelques chuchotements moqueurs. « T'es qu'un fayot Faure, un intello sans amis en plus » La prof les fait taire tandis que je leur administre un regard méprisant. Je me tourne vers Laureline qui a obtenu un point de plus que moi, je lui souris, je sais qu'elle comprend. Ensemble nous sommes bien au dessus de ça, même quand parfois ça fait plus mal qu'on ne pourrait le croire. Aucun de nous deux n'a vraiment aimé les années collège, mais nos résultats exceptionnellement bons nous ont permis d'intégrer le lycée le plus prestigieux de la capitale.

PARIS MAI 2006 : DOMICILE DES FAURE

Je m'accroche, même si c'est affreusement dur, parfois j'ai envie d'en chialer. J'ai toujours eu les meilleures notes, les plus grandes facilités en cours, et voilà que tout semble s'envoler sans que je n'arrive à sortir la tête de l'eau. Le lycée est trop exigeant, leurs notations trop sévères, je suis forcé d'admettre qu'il y a bien meilleur que moi. Parfois j'ai juste envie d'abandonner, quitter Paris tenter ma chance dans la vie active, faire n'importe quoi, plutôt qu'une dissertation de philosophie alors que l'ambiance à la maison n'est pas elle non plus des meilleures. « De un, ew. De deux, de quel droit tu te permets de décider à notre place de ce qu'on veut faire de notre soirée? Déjà tu m'as obligée à annuler mon dîner avec papa ce soir en me disant que tu me réservais à Tristan et à moi une surprise et après tu arrives avec un italien qui a à peu près le même âge que tes enfants. Quelle sorte de mère es-tu? Amuse-toi bien sur ton rencard. » Comme d'habitude, je préfère soupirer ne pas m'en mêler, dieu sait à quel point leur disputes peuvent être violentes. Laureline a raison, mais elle ne changera pas pour autant. J'allume une cigarette puis me tourne vers ma sœur dont les traits sont encore déformés par la colère. Je l'enlace et replace une mèche de ces cheveux. « Tout ce qu'on à faire, c'est s'accrocher, si on parvient à obtenir le bac avec mention on pourra décrocher une bourse pour Oxford et quitter Paris...du moins c'est ce que j'ai prévu, Apollon compte retourner à Londres l'année prochaine de toute façon et je compte bien l'accompagner, j'ai pas envie de moisir ici. » Apollon c'est le mec que je fréquente depuis le début de l'année. Il est venu en France pour échapper à son père, c'est le premier pour moi et même si parfois notre relation n'est pas évidente je sais qu'elle va durer, que ca vaut le coup d'y croire.

PARIS NOVEMBRE 2007 : CHAMBRE DE TRISTAN

«Tristan, c'est plus possible, je ne supporte plus ton attitude, ni ce foutu site de merde, je pensais pouvoir faire avec mais je me rends compte que non, j'en suis pas capable. » Je ne bouge pas. Alors il est vraiment en train de me larguer parce qu'il supporte pas mon job ? Je sens mes muscles s'agiter et je crache presque, désespéré. « Et tu vas me larguer juste pour un site internet ? Apollon, je veux lancer ma carrière tu ne peux pas me demander de choisir entre elle et toi, pas maintenant...c'est mon rêve. » Il me regarde, puis prends son manteau. « C'est pas juste un site internet Tristan, c'est ton attitude dans l'ensemble, c'est terminé et en vérité, je retourne à Londres dès ce soir. » Et il s'en va, sans même se retourner. Je m'effondre sur mon lit, je ne me souviens pas d'avoir jamais eu aussi mal, comme si la douleur elle même s'était soudain mise à me fendre tous les os du corps. Je ne lui ai envoyé aucun message, je savais qu'il ne changerait pas d'avis, j'ai préféré opter pour le silence à tous les niveaux, même Laureline n'aurait su me décrocher le moindre épanchement. Je continuais de vivre, parce que c'était ce qu'il y avait de plus judicieux à faire, elle s'inquiétait, je me contentais d'être distant et froid. Je ne fréquentais plus mes amis, je restais des heures enfermé dans ma chambre avant de commettre l'acte stupide qui a eu le mérite de me faire réaliser l'importance de ma propre existence. Alors que les ambulanciers m'emmenaient à l'hôpital des larmes coulaient sur mes joues, je ne voulais pas mourir, juste vivre ce que je n'arrivais plus à faire convenablement. La peine de Laureline a eu l'effet d'un choc et je me suis alors senti terriblement coupable et clairvoyant. C'était fini, il n'y avait plus rien d'autre à faire si ce n'est tourner la page et décider d'aller de l'avant. Ça n'a pas été facile, mais elle m'y a énormément aidé. Si aujourd'hui c'est quelque chose que j'aimerai plutôt oublier, je sais au moins par expérience qu'on peut se remettre de n'importe quel chagrin d'amour.

OXFORD 2010

J'ai enfin eu la chance de pouvoir quitter la Sorbonne pour une université qui m'a toujours tenté Oxford. Sous le couvert d'un voyage linguistique j'ai en effet réussi à négocier mon voyage en cours de semestre. Je savais que Laureline s'opposerait fermement à mon départ, ainsi je n'ai pas voulu lui en parler tout de suite pour ne pas qu'elle tente de me dissuader l'histoire avec Andrea ne devant absolument pas être abordée avec elle.. Je savais qu'Apollon était à Londres et ma meilleure amie qui n'étudiait que pour un semestre dans mon université me décida bien vite à prendre la décision. Jusqu'au dernier moment je n'ai pas eu le courage de le dire à Laureline, et lâchement je n'ai pu que lui laisser une note avant de m'enfuir comme un voleur avec le très peu d'affaires que j'avais désiré emmener, la soirée précédente m'y avait d'ailleurs fortement incité, ce qui ne s'était pas passé avec mon cousin, ne devait pas se reproduire, jamais. Cally m'avait suivit et très vite elle m'aida à me faire une place au sein de l'université. Nous étions Cally & Tristan, bien vite rejoins par Caroll-Ann et Nolan. Ce groupe constitua mes amis alors que je tentais tant bien que mal de briser le couple de mon ex récemment fiancé à une présentatrice télé en vogue Lexia Henley. Voyant que les deux s'aimaient tendrement, j'ai renoncé à l'idée, éprouvant même de l'amitié pour Lexia. Laureline gagna Oxord vers la fin de l'été et je décidai de nous prendre un appartement en ville ne pouvant plus m'imposer plus longtemps chez mon ex petit ami, il avait lui même été plus que clair. « Tu vas faire le reste de tes valises Tristan, tu dégages. J’en ai marre, j’en peux plus, t’as qu’à aller retrouver ta chère fiancée ! D’ailleurs je me demande ce que tu fous encore là Trist… Toi et moi c’est fini, met toi ça dans le crâne ! Alors dégage. Je veux plus te voir. » choqué je le regardais de haut en bas, me demandant ce qu’il pouvait bien lui prendre. Un coup sur la tête, une insolation ? Ca n’allait plus et j’allais bientôt m’énerver. Voilà qu’il parlait de Kathryn et du fait que je n’avais aucune chances. Merci ca j’avais très bien compris en voyant sa copine avec un ventre rond, je n’étais pas complètement abruti non plus. J’avais encaissé maintenant on était amis rien d’autre, c’était lui qui se faisait des films tout seul là.. Qu’il me vire après tout, si ca lui faisait plaisir.

« Tu peux aussi, me le dire gentiment tu sais. La politesse tu connais MacNeil ? Dois-je te rappeler que c’est toi qui t’es proposé pour m’héberger, assumes tes choix un peu merde ! De plus si t’es jaloux de Kathryn y’a pas de mal tu peux aussi me dire la vraie raison, c’est pas la peine de m’accuser de me faire des films alors que toi même tu t’en fais.. Tu t’es pas dit qu’yavait comme un problème dans ton raisonnement ? Pourquoi me serai-je fiancé, si je voulais qu’on se remette ensemble ? T’es pris, j’ai compris, j’pensais juste qu’on pouvait être amis mais apparemment non. Très bien je me casse. » Posant mes affaires dans l’herbe, après avoir claqué la porte je jetai un coup d’œil à la piscine. « Mais pas avant de m’être rafraîchi un peu tu m’excuseras. » Je plongeai dans le l’eau, qu’il continue sa petite scène de ménage devant les voisins, c’était beaucoup plus amusant d’alerter tout le quartier, et la température bien plus supportable. Flottant dans ma chemise trempée, je me laissais bercer par l’eau en riant. Mes vêtement me collaient et je décidai de les enlever tout bonnement avec le plus de provocation dont j’étais capable. « Je suis trop exhibitionniste peut être ? Mais Apollon, fallait pas héberger ton ex star du x chez toi, tu devais bien t’attendre à une rechute, fais pas cette tête, elle est bonne. » Lui hurle. « Sort de cette eau tout de suite ou je me fais un plaisir de te noyer dedans ou d'appeler la police pour qu'ils te trimbalent jusqu'en prison. Tu sais que si jamais par hasard cette histoire vient à s'étendre, je peux perdre Lexia. Dégage Tristan ! »

OXFORD 31 OCTOBRE 2010

Jeté à la dernière minute par ce que j’aime appeler ma meilleure amie, on ne peut pas dire que j’aie particulièrement bien digéré la situation. Seul sans cavalière le soir d’un bal d’Halloween particulièrement attendu, cela avait été proprement inenvisageable jusqu’à ce qu’elle me mette dos au mur et qu’elle m’annonce avec cette franchise qui lui est propre qu’elle a trouvé mieux et qu’elle compte y aller avec cet outsider dont le nom m’était encore inconnu il y a quelques jours. Ulrich Westwood, petit vendeur simplet de bouquins à la Blackwell’s library, cela frise l’indécence et agite mes nerfs. Relégué à la place de bon second choix, mon égo supportant mal de telles trahisons amicales, il avait fallu que je trouve moi aussi un plan B et en moins de deux jours je vous prie ; ce qui m’avait passablement empêché de focaliser mon attention sur ce garçon qui accompagnerai mon ex cavalière. Les meilleurs filles étaient toutes prises et Caroll-Ann désirait garder la surprise, un drame social, dont il avait fallu que je me sorte au plus vite. Doigts pianotant soigneusement sur le clavier, l’idée avait germé et je n’aurais pu trouver meilleure compagnie. Eurydice Guéant professeur de musique et prof détestée de Calliope, ce que j’en avais retenu ? Qu’elle était jeune délicieuse et française. Puisque ma meilleure amie ne s’était en rien préoccupée de l’indélébile frustration qu’elle m’avait causé en annulant notre petite fête, j’avais imaginé sans doute qu’elle ne verrait rien de personnel lorsque je lui présenterai ma cavalière, et celà bien malgré leur passé commun. Quelle ironie, bien évidemment j’avais eu toujours cette lucidité accablante sur mes actes.« Tristan t'es pas sérieux d'être venu avec elle?! » Elle s'est éloignée, quant à moi j'ai cru bon d'ajouter quelques goutes de GHB dans son le verre de son cavalier avant de lui appeler une strip-teaseuse, il paraît qu'on ne se refait pas. J'aurais sûrement du éviter, me battre pour cette fille ne l'a pas empêchée de se casser à l'autre bout du monde sans me laisser ne serait-ce qu'un mot.

OXFORD 1ER FEVRIER 2011

J’évite les gens, j’évite nos cercles, Nolan n’ayant d’intérêt que lorsque qu’il pense à m’apporter un café avant de venir débiter toutes les mièvreries qu’il peut ressentir pour une fille qui semble en toute objectivité bien plus intéressée par moi. Si leur couple est voué à l’échec, je n’ai pas la moindre envie de lui servir de meilleur ami qui le mettrait une énième fois en garde contre les dangers d’une relation aussi destructrice ayant moi même un certain problème de ce côté là. Lucide sur ce qu’il peut bien m’arriver, j’imagine que c’est une chance. Le ciel gros cendre accentue ma mauvaise humeur bien que je m’y soit habitué, la haine ne suffit plus à nourrir mes envies de faux semblants, je quitte les cours vers midi, et rejoins l’appartement. Laureline n’est pas là, et je me surprend à en apprécier l’absence. Livre ouvert avec elle, je n’ai aujourd’hui aucune envie de me perdre en expression lyriques d’un ressenti que je ferais tout aussi bien d’enterrer. Moment de faiblesse que je m’accorde, mes muscles cèdent, mon poing heurte la glace, je détruis le miroir, faisant fi des projections qui s’enfoncent dans ma chair. Envie de hurler, soif de destruction qui me saisit, j’envoie valser les objets qui obstruent ma vision, quitte ma chambre à présent saccagée. Je disparais. Les heures filent inexorablement, le soleil décline, je ne suis plus en mesure de me rappeler le nombres de bar écumés, sa voix me tire de la semi inconscience dont je fais preuve. « Je crois que c’est mon verre »


    From Me To You
Ce que je pense des TroubleMakers ? Je rêverai d'en faire partie cela va de soit, d'ailleurs je ne vois pas comment vous pourriez douter une seule seconde que l'idée ne m'aie pas déjà traversé l'esprit et que je ne sois pas justement , déjà en haut de la hiérarchie de ce groupe. D'ailleurs ma plus belle couverture à ce jour est ma sœur Laureline, qui irait la soupçonner de superviser mes plus gros coups, elle est si charmante ! Plus sérieusement il faudrait me payer cher, pour que je joue les sous-fifres dans ce genre d'organisation, je préfère nettement agir sans avoir à dissimuler mon identité. Cependant je ne suis pas contre envoyer de temps à autres quelques commentaires anonymes contenant rumeurs et médisances sur leur bien aimé blog.


    Lucy in the sky with diamonds
PSEUDO. Dude I'm Tristan Faure, even oxfordians must know what that means.
ÂGE. 20ans
AVATAR. nicolas bemberg
CREDITS. cyrine
CODE. codebonparmoimême
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM?. Par Laureline, elle voulait que je joue son frère, et j'ai pas pu résister à ce scénario, j'espère que ma fiche lui plairaaa .
BOÎTE À BLABLA. Puisqu'il faut s'exprimer je vais m'exprimer, j'adore ce forum et les admins vous avez l'air vraiment trop cool, Edward t'es trop beau et Léandre & Laureline vous êtes tellement mignons que j'ai parlé de vous dans ma présa d'ailleurs j'aimerai trop être admin sur TTR pour pouvoir valider des fiches moi aussi, et dire aux gens d'aller sur la C-BOX, parce que ce que vous faîtes pour nous les pauvres membres que nous sommes c'est trop trop génial. Et puis Laureline si tu n'étais pas ma soeur je t'épouserai tellement tu es belle sur ton avatar .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur George Henley
Fondateur
e=mc²

avatar


MessageSujet: Re: JE JE SUIS LIIIIBERTIIIIINE   Sam 20 Aoû - 22:36



Jason Mickael
Baker
How about it then?

Prénom(s) & nom négociables
Avatar négociable Avatar non négociable
POURQUOI PRENDRE CE PERSONNAGE? Parce que vous aurez le privilège de vous être tapé Rose et ça, c'est pas donné à tout le monde, vous pouvez me croire arrow Trêves de plaisanteries, outre le lien contrasté et franchement drôle avec Rose, vous êtes bien linkés avec le staff & des membres actifs, ce qui est toujours une bonne base. Toutefois cela implique une certaine activité de votre part, on vous mangera pas alors MP, Chatbox, Flood, Jeux, il ne faut pas vous priver et jouer les timides ! Et puis vous contribuerez à briser un peu le cocon des gosses de riches qui abondent dans le coin, avec un personnage haut en couleurs et détonant.



DRAGUEUR | SIMPLE | SOCIABLE | MANQUE DE TACT | DIRECT | SYMPATHIQUE

Né à New-York, il est issu d'une famille de middle class tout à fait ordinaire et s'il n'est pas à la rue, il ne roule pas sur l'or non plus. Il connaît la valeur des choses, du travail et s'il se donne un air un peu bourru, c'est un garçon qui a un coeur en or. Il n'y a qu'à voir la façon dont il s'occupe de ses petites soeurs. Seul mâle et aîné de sa fratrie, il a quatre gamines qui squattent la salle de bains et se piquent leurs fringues. Alors il a développé une certaine patience et une bonne dose d'humour mais surtout, il est protecteur et doux. C'est peut-être pour ça qu'il aime autant les filles et qu'il a tendance à vouloir créer des... affinités ! Mais pour se démarquer de cet environnement très féminin, il s'est pris d'une passion pour la moto et le vieux rock. Monsieur est un incollable d'Elvis ! Récemment, il a suivi son pote Chandler dans son déménagement à Oxford, histoire de changer un peu d'air. Et puis si lui n'a pas fait d'études et s'est trouvé un job au Carling en arrivant, sa cadette, Maryanne entre en première année de droit à l'université de Londres.



Chandler Joey Williams
(w/ Cory Monteith)
Chandler et Jason sont potes, dans tout ce que le terme peut avoir de plus viril et plein de testostérones. Soirées bières et match de foot sont le lot de nos américains pure race et ils s'éclatent. Cela n'empêche pas leur amitié d'être tout à fait sincère et profonde, ils ont juste tendance à l'exprimer en s'envoyant des coups de poing dans l'épaule et en faisant des blagues de merde. Les deux jeunes gens ont même monté un petit groupe, sobrement baptisé les Jumping Cucumbers, Chandler fait de la batterie et Jason de la guitare. A NYC, un troisième luron chantait, mais là, ils se retrouvent tous les deux. Enfin, les deux compères trouveront bien une solution !
Lemon Jasmine Mitchell
(w/ Dianna Agron)
Mitcheeelll !! Cette fille est trop cool. Jason a cru comprendre qu'elle était vachement plus maligne que sa couleur de cheveux ne le laissait croire, mais après tout, il n'en a rien à faire. Elle est adorable, gentille, toujours souriante et énergique et notre motard du dimanche l'adore. Il lui rappelle un peu l'une de ses soeurs et elle éveille donc ses instincts protecteurs. Et puis, en sa qualité de cousine de Chandler, c'est une intouchable de toute façon, alors Jason joue les preux chevaliers, en défendant avec passion et bravoure la belle enfant contre les mécréants. Et puis, avec elle, qu'est-ce qu'on se marre !
Rose Margaret Foster
(w/ Emily Browning)
Rose a rencontré Jason par l'intermédiaire de Lemon et de son joyeux drille de cousin. Le garçon l'a amusée, il faut bien l'admettre, après tout la jeune fille a la sacrée tendance de se lier d'amitié avec des garçons bourrus et parfois un peu lourds. Mais le fait est qu'un soir, sous l'effet de l'alcool et par attirance physique -ne nous voilons pas la face- la britannique a cédé à ses avances. Depuis, il donne dans la séduction digne de la pire des comédies sexo-romantiques à deux balles. Et le comble, c'est que Rose a remis le couvert. Si Jason est plutôt intéressé pour remettre ça sur des bases assez régulières, la jeune fille ne peut décemment pas dire oui. Elle demeure une gosse de riches un peu snobinarde et beaucoup trop de ses amis connaissent ce type pour qu'elle envisage quoique ce soit. Et puis, il est américain. Et il est certains principes contre lesquels il est difficile d'aller, God save the Queen. Mais elle le trouve quand même sympa et leurs expériences étaient loin d'être mauvaises. Et ce n'est pas l'implantation assez définitive de Jason et Chandler à Oxford qui va l'aider à passez outre ses fautes passées...
Noah Nataniele Coolidge
(w/ Jake Gyllenhaal)
Noah Coolidge dirige une maison de disque, et même fraichement débarqués des Etats Unis, nos deux « musiciens » le savent. Leur grand projet ? Enregistrer un album. Si ils ont facilement obtenu un rendez vous avec le directeur du label, il se trouve que leur compositions laissent Noah un peu perplexe. Le son n'est pas mauvais, mais alors les paroles ce n'est pas du tout la même chanson c'est le cas de le dire...Noah a bien entendu refuser de leur faire signer un contrat, mais proposé de les rencontrer à nouveau après des modifications sur leurs compositions, malheureusement le style « unique » des Jumping Cucumbers perce à travers toutes modifications. L'écriture, c'est pas leur truc.
Andrea Sylvain Leroy-Duchesne
(w/ Jonathan Groff)
Ce type a une bonne voix, Jason et Chandler ont déjà eu l'occasion de l'entendre chanter au carling, et puisqu'ils recherchent désespérément un chanteur pour leur groupe « Jumping cucumbers » ils n'ont pas hésité à lui demander de rejoindre leur groupe. Ce à quoi Andrea Sylvain Leroy-Duchesne a répondu par la négative prétextant une divergence de leurs univers musicaux. (Ce n'est pas peu dire) Mais les garçons ne se démontent pas et comptent bien lui faire changer d'avis, après tout eux aussi ils aiment Queen.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blockquotejustify.forumactif.us
Professeur George Henley
Fondateur
e=mc²

avatar


MessageSujet: Re: JE JE SUIS LIIIIBERTIIIIINE   Sam 20 Aoû - 22:39



Anthony Daniel
Holloway
Will you marry me?

Prénom(s) & nom négociables
Avatar négociable Avatar non négociable
POURQUOI PRENDRE CE PERSONNAGE? Parce que vous aurez le privilège de vous être tapé Rose et ça, c'est pas donné à tout le monde, vous pouvez me croire arrow Trêves de plaisanteries, outre le lien contrasté et franchement drôle avec Rose, vous êtes bien linkés avec le staff & des membres actifs, ce qui est toujours une bonne base. Toutefois cela implique une certaine activité de votre part, on vous mangera pas alors MP, Chatbox, Flood, Jeux, il ne faut pas vous priver et jouer les timides ! Et puis vous contribuerez à briser un peu le cocon des gosses de riches qui abondent dans le coin, avec un personnage haut en couleurs et détonant.



BATTANT | IDEALISTE | STABLE | TETU | DROIT | SENSIBLE

Originaire d'Oxford, Anthony a grandi dans une famille assez démunie, entouré de deux frères plus beaux et plus intelligents que lui. Il a donc beaucoup manqué par le passé, mais a été éduqué avec rigueur et moral, forgeant donc le gentil garçon qui en veut qu'il est devenu. S'il a aujourd'hui vaincu ses démons -enfin la plupart- il n'en a pas toujours été ainsi. Fréquentant collège et lycée haut de gamme grâce à des bourses, il y est tombé amoureux de Blair Hastings Bass. Elle est la femme de sa vie. Sauf qu'il ne l'avait pas abordé à l'époque, bien trop honteux de son petit groupe bancal, de son incapacité à trouver du boulot par la suite. Puis finalement, il a réussi à percer, il a gagné en notoriété, en argent. Et il s'est mis à dépenser, pour tout sans compter. C'est un acheteur compulsif, dans le sens où c'est vraiment une maladie chez lui, qu'il ne peut pas s'empêcher d'acheter, des cadeaux pour Blair, une nouvelle voiture par exemple. Parce que oui, maintenant qu'il est riche, célèbre et a une situation stable, il pense être en mesure de conquérir de coeur de Blair et a la ferme intention de la demander en mariage, oui Madame !



Chandler Joey Williams
(w/ Cory Monteith)
Chandler et Jason sont potes, dans tout ce que le terme peut avoir de plus viril et plein de testostérones. Soirées bières et match de foot sont le lot de nos américains pure race et ils s'éclatent. Cela n'empêche pas leur amitié d'être tout à fait sincère et profonde, ils ont juste tendance à l'exprimer en s'envoyant des coups de poing dans l'épaule et en faisant des blagues de merde. Les deux jeunes gens ont même monté un petit groupe, sobrement baptisé les Jumping Cucumbers, Chandler fait de la batterie et Jason de la guitare. A NYC, un troisième luron chantait, mais là, ils se retrouvent tous les deux. Enfin, les deux compères trouveront bien une solution !
Lemon Jasmine Mitchell
(w/ Dianna Agron)
Mitcheeelll !! Cette fille est trop cool. Jason a cru comprendre qu'elle était vachement plus maligne que sa couleur de cheveux ne le laissait croire, mais après tout, il n'en a rien à faire. Elle est adorable, gentille, toujours souriante et énergique et notre motard du dimanche l'adore. Il lui rappelle un peu l'une de ses soeurs et elle éveille donc ses instincts protecteurs. Et puis, en sa qualité de cousine de Chandler, c'est une intouchable de toute façon, alors Jason joue les preux chevaliers, en défendant avec passion et bravoure la belle enfant contre les mécréants. Et puis, avec elle, qu'est-ce qu'on se marre !
Rose Margaret Foster
(w/ Emily Browning)
Rose a rencontré Jason par l'intermédiaire de Lemon et de son joyeux drille de cousin. Le garçon l'a amusée, il faut bien l'admettre, après tout la jeune fille a la sacrée tendance de se lier d'amitié avec des garçons bourrus et parfois un peu lourds. Mais le fait est qu'un soir, sous l'effet de l'alcool et par attirance physique -ne nous voilons pas la face- la britannique a cédé à ses avances. Depuis, il donne dans la séduction digne de la pire des comédies sexo-romantiques à deux balles. Et le comble, c'est que Rose a remis le couvert. Si Jason est plutôt intéressé pour remettre ça sur des bases assez régulières, la jeune fille ne peut décemment pas dire oui. Elle demeure une gosse de riches un peu snobinarde et beaucoup trop de ses amis connaissent ce type pour qu'elle envisage quoique ce soit. Et puis, il est américain. Et il est certains principes contre lesquels il est difficile d'aller, God save the Queen. Mais elle le trouve quand même sympa et leurs expériences étaient loin d'être mauvaises. Et ce n'est pas l'implantation assez définitive de Jason et Chandler à Oxford qui va l'aider à passez outre ses fautes passées...
Noah Nataniele Coolidge
(w/ Jake Gyllenhaal)
Noah Coolidge dirige une maison de disque, et même fraichement débarqués des Etats Unis, nos deux « musiciens » le savent. Leur grand projet ? Enregistrer un album. Si ils ont facilement obtenu un rendez vous avec le directeur du label, il se trouve que leur compositions laissent Noah un peu perplexe. Le son n'est pas mauvais, mais alors les paroles ce n'est pas du tout la même chanson c'est le cas de le dire...Noah a bien entendu refuser de leur faire signer un contrat, mais proposé de les rencontrer à nouveau après des modifications sur leurs compositions, malheureusement le style « unique » des Jumping Cucumbers perce à travers toutes modifications. L'écriture, c'est pas leur truc.
Andrea Sylvain Leroy-Duchesne
(w/ Jonathan Groff)
Ce type a une bonne voix, Jason et Chandler ont déjà eu l'occasion de l'entendre chanter au carling, et puisqu'ils recherchent désespérément un chanteur pour leur groupe « Jumping cucumbers » ils n'ont pas hésité à lui demander de rejoindre leur groupe. Ce à quoi Andrea Sylvain Leroy-Duchesne a répondu par la négative prétextant une divergence de leurs univers musicaux. (Ce n'est pas peu dire) Mais les garçons ne se démontent pas et comptent bien lui faire changer d'avis, après tout eux aussi ils aiment Queen.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blockquotejustify.forumactif.us
Professeur George Henley
Fondateur
e=mc²

avatar


MessageSujet: Re: JE JE SUIS LIIIIBERTIIIIINE   Mar 11 Oct - 1:32

tristan faure FTW

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blockquotejustify.forumactif.us
Professeur George Henley
Fondateur
e=mc²

avatar


MessageSujet: Re: JE JE SUIS LIIIIBERTIIIIINE   Dim 29 Jan - 0:13

MATTHEW

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blockquotejustify.forumactif.us
Lucy J. Thompson
Gentille Petite Fille Sage
(ou pas)
avatar


Feuille de personnage
● Relations:
● Occupation:

MessageSujet: Re: JE JE SUIS LIIIIBERTIIIIINE   Sam 22 Sep - 5:05

MATTHEW SAIMOI :face:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JE JE SUIS LIIIIBERTIIIIINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
JE JE SUIS LIIIIBERTIIIIINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
With or without you :: Like an Irish Coffee :: •- Présentations-•-
Sauter vers: